Edito

Edito Jean Leonetti

anthéa est devenu, depuis sa création en 2013, le deuxième théâtre de France en fréquentation après la Comédie-Française. Cette dynamique exceptionnelle pour un théâtre à peine sorti de terre a cependant été freinée par trois confinements successifs. Depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020, nous avons malheureusement été contraints d’annuler 125 000 places de spectacle.

Dans ce contexte difficile, Daniel BENOIN et toutes les équipes d’anthéa ont su faire preuve d’imagination et de créativité, guidés par une seule volonté : maintenir le lien qui lie notre théâtre au public, car pour nous tous la Culture est un bien essentiel.

Ainsi sont nées les soirées « En direct d’anthéa ». Derrière nos écrans d’ordinateurs, nous avons pu, le temps d’une soirée, assister aux représentations de Gaspard PROUST, François BERLÉAND ou encore Clémentine CÉLARIÉ.

Mais la magie du spectacle vivant, c’est un jeu d’artistes face à des spectateurs pour que le talent des uns soit à l’unisson de l’émotion des autres. C’est pourquoi anthéa n’a pas manqué le rendez-vous de la réouverture et a proposé 50 représentations de 10 spectacles différents entre le 19 mai et le 10 juillet.

Il est temps maintenant que la culture reprenne pleinement sa place dans nos vies.

Pour cette nouvelle saison 2021-22, vous aurez la chance de découvrir dans ce programme 66 spectacles pour un total de 225 représentations : opéra, théâtre, musique, humour, arts circassiens... La programmation préparée par Daniel BENOIN sera, comme à l’accoutumée, exigeante, ambitieuse et populaire. Plus que jamais, anthéa est un lieu ouvert à tous les spectacles et pour tous les publics grâce notamment à une tarification adaptée et une politique tournée vers les scolaires.

Je sais, cher public, que vous êtes impatients de vous retrouver à anthéa pour partager les joies que seul le spectacle vivant procure.
À bientôt à anthéa, ensemble, ENFIN !

Edito Daniel Benoin

Le 19 mai 2021 restera une date particulière entre toutes. Ce soir-là, nous rouvrions enfin notre théâtre en offrant à nos abonnés des places pour La Religieuse et Inconnu à cette adresse, premiers spectacles d’une programmation marathon prévue jusqu’au 11 juillet. Ce soir-là, les applaudissements que nous avons reçus avec Michel Boujenah pour notre lecture théâtralisée de Kresmann Taylor nous ont beaucoup touchés. Les quelque 380 spectateurs d’une jauge réduite à 35% ont fait résonner la salle comme s’ils avaient été 1 200 et, sur scène, nous sentions bien que cet hommage vibrant allait au-delà de notre performance : c’était le théâtre en lui-même qui était acclamé, cet art si profondément humain et donc si imprévisiblement fragile, que nous retrouvions après une aussi longue absence.

Nous n’aurions pas tenu sans le soutien et les subventions de toutes les tutelles au premier rang desquelles la CASA et la Ville d’Antibes. Nous avons consenti des efforts, changé nos habitudes mais tout le temps où les portes sont restées fermées nous avons continué de travailler à notre œuvre commune, nous avons mené à bien les répétitions, toute l’équipe était sur le pont afin que tout soit prêt en temps et heure et qu’à la rentrée nous puissions proposer un programme riche et complet.

Nous avons dû penser la saison en fonction des aléas des tournées, des annulations, des reports.Ainsi environ 40% des spectacles prévus en 2020-21, notamment les créations et coproductions d’anthéa, seront repris dès la rentrée de septembre. Cela nous promet un premier trimestre chargé mais en tout point captivant...

Un directeur de théâtre qui est aussi metteur en scène a vis-à-vis de son public une responsabilité particulière. C’est pourquoi je suis très heureux de pouvoir enfin présenter Disgraced d’Ayar Akhtar, un projet que nous portons depuis plus de deux ans. Sami Bouajila auréolé de son César du meilleur acteur s’est pleinement engagé dans cette aventure aux côtés d’Alice Pol.

Les compagnies associées au théâtre répondront présent et célèbreront les maîtres anciens : La Fontaine, Molière, Dumas, Orwell... Les coproductions des spectacles de James Thierrée ou Michel Boujenah, de Monsieur X avec l’impérial Pierre Richard ou ma version de Macbeth avec l’Opéra de Nice seront de nouveau programmées tout comme la nouvelle création de Zabou Breitman sur Dorothy Parker.

Toujours au titre des reports, nous retrouverons Guillaume Gallienne dans François, le Saint-Jongleur de Dario Fo ou Daniel Auteuil et son Déjeuner en l’air, La Collection de Pinter avec Mathieu Amalric, Pupo di Zucchero d’Emma Dante ou Édouard Baer dans ses Élucubrations...

Du côté des nouvelles pièces, nous pourrons compter sur Julie Depardieu et Alex Lutz dans Snow Thérapie, sur Stéphane de Groodt et Valérie Bonneton dans Qui est M. Schmitt ?, sur les nouvelles créations de Jean-Michel Ribes ou Benoît Solès qui, après le plébiscite de La Machine de Turing, revient avec La Maison du Loup, inspirée de Jack London. Il y aura aussi Six personnages en quête d’auteur par Emmanuel Demarcy-Mota et l’adaptation par Emmanuel Meirieu des Naufragés, œuvre capitale de Patrick Declerk.

Enfin, pour que cette reprise ait un air de fête, nous avons voulu donner de la voix et de la joie : Jane Birkin, Francis Cabrel, Patrick Bruel,Alain Souchon, Carla Bruni, Grand Corps Malade et de nombreux autres chanteuses et chanteurs seront là. Les humoristes Vincent Dedienne, François-Xavier Demaison,Verino, Gad Elmaleh ajouteront leur indispensable grain de sel… Sans oublier les spectacles de cirque avec les Belges de Peeping Tom, le Cirque Le Roux ou la Cie Stéréoptik, ni la danse avec Folia de Mourad Merzouki, Inventaire de Josette Baïz, le flamenco de Rocío Molina ou d’Andrés Marín, et l’Inde viendra à nous grâce à la comédie musicale A Passage to Bollywood... Tous feront battre plus vite notre cœur.

Nous n’aurions pas tenu sans la perspective de retrouver notre public. Certes, à anthéa, le succès des captations de spectacles mis en ligne a montré que l’appétit de théâtre était toujours là mais a aussi mis en évidence la nature irremplaçable de l’art vivant, de la scène, de l’émotion sans filtre.Aussi nous sommes-nous donnés pour mission de faire revenir nos abonnés qui sont la clé de voûte de notre dispositif, de reconquérir notre public, vous, qui soir après soir, depuis 2013, avez fait de notre théâtre l’un des plus enviés de France.Avec tous les artistes invités, nous avons décidé de partager avec vous la saveur incomparable du « non essentiel ».