La Guerre des mondes

La Guerre des mondes

le collectif 8 achève magistralement sa trilogie
abonnez-vous

l’histoire

Dans un des nombreux sites destinés à simuler la vie sur Mars, quatre « astronautes analogues », participent à un programme recréant les conditions des futures missions martiennes. L’intrigue se dévoile alors que les protagonistes sont immergés dans cette expérience où la frontière entre réalité et fiction devient floue. Les écrans diffusent progressivement des informations filmées sur une invasion martienne. Isolés de toute autre communication extérieure, tandis que des rapports de guerre affluent, les astronautes devront démêler le vrai du faux. L’émotion et l’angoisse montent crescendo à mesure que les scientifiques se confrontent à la possibilité d’une guerre imminente.

ce qu’ils en disent

Il y a des romans qui bercent votre enfance, la peuplent de mille monstres, d’aventure et d’immensité. Ces univers nous extraient de la réalité pour atteindre une autre dimension... La Guerre des mondes en fait partie. Cette œuvre, parmi les plus mythiques de la science-fiction, regorge de réflexions sur notre avenir et celui de notre planète. On y découvre toute une arborescence de visions éclairées sur l’origine de l’humanité, l’écologie, la Terre et l’infini de l’espace. Après avoir conquis les moindres recoins de notre planète, d’où nous vient ce furieux besoin d’explorer l’espace insondable, de rechercher d’autres formes de vie, de coloniser d’autres mondes ? Nos rêves nous portent vers un ailleurs, mais « qui peut habiter ces Mondes, s’ils sont habités ?... Qui sont les Maîtres de l’Univers, eux ou nous ? ». Où nous mènera cette obsession à percer le mystère, posséder le savoir universel et nous étendre jusqu’aux étoiles ... Les réponses sont loin d’être manichéennes et ouvrent un champ des possibles tellement vaste que l’Homme s’y perd, s’y rêve, s’y mire et s’y redéfinit. Cette nouvelle création transcende les frontières de la science-fiction pour aborder les facettes les plus complexes de la nature humaine, tout en jetant un regard critique sur les défis actuels auxquels notre civilisation est confrontée. Gaële Boghossian et Paulo Correia

ce qu’ils en pensent

Avis aux aficionados de la patte Collectif 8 : leur amour des textes, de la réflexion et des arts numériques ne compte pas s’arrêter là. Et tant mieux, on en redemande ! Margot Dasque, Nice-Matin

rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du mercredi 5 mars
Vente à l'unité à partir
du samedi 07 septembre 2024 à 15h
abonnez-vous