L'Orang-outang bleue
L'Orang-outang bleue

L'Orang-outang bleue

qui singe qui ?
réservez

l’histoire

Jean-Michel Rabeux ne s’en cache pas : avec son Orang-outang bleue il a d’abord voulu faire éclater de rire les enfants. Qu’ils soient heureux de voir cette drôle de créature s’agiter seule sur la scène dans sa magnifique fourrure bleue acrylique en faux orang-outang garanti. Elle joue mille personnages, se moque de tous et d’elle-même, jamais ennuyeuse malgré son mauvais départ dans la vie : unique en son genre, sa mère l’a rejetée, une éléphante l’a nourrie et quand elle a voulu rejoindre sa horde, elle a été reçue à coups de poings. Puis ce sont les hommes qui s’en sont emparé car elle sait parler leur langue : ils en ont fait une attraction payante ! Alors, sans en avoir l’air, elle a connu le rejet de sa différence par ses propres congénères et la cupidité des humains. Mais un humain, c’est quoi au juste ? Et un animal ? Ces questions et bien d’autres, elle les pose en riant, grimaçant, bondissant en mille culbutes, mélangeant conte et cabaret. La promesse est tenue : les enfants rient à gorge déployée et, en douce, réfléchissent.

ce qu’ils en disent

Le spectacle est une façon de stand-up pour le texte, de clownerie pour le corps. Il est assez simple pour un enfant de six ans, assez profond pour son arrière-grand-père, assez impertinent pour un adolescent râleur, assez savant pour un agrégé de philo, il est drôle pour tous les quatre, même s’ils ne riront pas des mêmes choses. Jean-Michel Rabeux

ce qu’ils en pensent

Cette héroïne hors norme est interprétée avec bonheur par Pauline Jambet, une actrice formée à la danse, dans une mise en scène efficace de l’auteur lui-même. Thierry Hillériteau, Le Figaro
Pauline Jambet, avec un jeu distancié, pourrait être une déesse de la danse, comme le singe en Afrique, en Asie et dans le Mexique précolombien, en prodiguant avec intelligence et sagesse des soins maternels. Un beau festival de mimiques, de gestuelles et chansons… Véronique Hotte, Théâtre du blog
Dans un trop grand costume bleu, plein de poils, Pauline Jambet est Ponga et tous les personnages de cette histoire, remplie d’humour. Elle est seule sur scène avec juste un grand carton et un palmier gonflage. Elle joue, chante, slame, rugit, danse, saute, fait rire et surgir tout l’imaginaire de cette Orang-outang bleue. Maryse Bunel, Relikto
réservez abonnez-vous