Histoire(s) de France
Histoire(s) de France
Histoire(s) de France

Histoire(s) de France

ancêtres pour tous
abonnez-vous

l’histoire

Après Kévin, portrait d’un apprenti converti, puis Arthur et Ibrahim, Amine Adjina, Français d’origine algérienne, propose un troisième texte à destination de la jeunesse. Enfant, l’Histoire qu’on lui a enseignée était bien sûr celle de la France, son pays. Il apprenait des dates sur une frise, un point de vue sur l’événement, on devait absolument parler de ceci et taire cela. Et parce que l’école est à la fois le lieu de l’apprentissage, de la rencontre et du jeu, elle est au centre d’Histoire(s) de France où l’on voit une professeure tenter d’enseigner différemment. Elle propose à ses élèves de choisir un moment de l’histoire de France et de le rejouer devant les autres. Arthur choisit les Gaulois et embarque deux camarades avec lui. Les problèmes commencent. Comment parler des Gaulois ? Qui pour les jouer ? Et quels rôles ? Les autres moments clés abordés dans la pièce sont la Révolution française et la victoire de la France à la Coupe du Monde 1998. De quoi interroger la question du peuple, des origines, du politique et du commun.

ce qu’ils en disent

Je souhaitais proposer une pièce qui permette aux jeunes de se ressaisir de la question de l’histoire du pays car l’histoire est une narration. En cela, la manière de la dire dépend beaucoup de qui la raconte. Cela a une incidence sur ce qui l’on met en avant ou pas. Je souhaite continuer à creuser le chemin d’écriture à destination de la jeunesse. Parce que parler à la jeunesse, c’est parler à la France. Les jeunes que nous rencontrons, qui viennent voir nos spectacles sont à l’image de la France : divers. Issus d’une diversité de territoire, sociale et/ou culturelle… Et c’est cette jeunesse qui m’inspire et à laquelle je souhaite m’adresser. Une jeunesse qui ne réagit pas comme on souhaite qu’elle le fasse, qui ne parle pas comme on voudrait qu’elle parle. Elle défait résolument les codes et les attentes. Amine Adjina

ce qu’ils en pensent

De ces regards décalés et insolites, parfois insolents, sur le passé de leur pays, naît un spectacle inventif et drôle, souvent touchant et porté par la belle énergie des trois jeunes interprètes. Cristina Marino, Le Monde
Amine Adjina explore les chromos du roman national et déconstruit avec humour les fantasmes de la pureté identitaire. Catherine Robert, La Terrasse
Qu’il s’agisse de nos ancêtres les Gaulois, de la Révolution française ou de la Coupe du Monde 1998, l’auteur et metteur en scène français d’origine algérienne Amine Adjina interroge le fameux récit national d’une Histoire de France un peu trop univoque. Une histoire qui ne colle pas à la diversité de la société française. Fabienne Richard, Ouest-France
abonnez-vous
Bourse des spectateurs

La bourse des spectateurs est actuellement fermée. Elle sera disponible dès l'ouverture de la billetterie à l'unité.

Bourse de covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée. Elle sera disponible dès l'ouverture de la billetterie à l'unité.