Tous les marins sont des chanteurs
Tous les marins sont des chanteurs

Tous les marins sont des chanteurs

la nuit armoricaine de françois morel
abonnez-vous

l’histoire

Tout commence par une légende et, comme avec les légendes, on finit par ne plus mesurer son degré de réalité. Dans un vide-grenier d’une petite ville bretonne, un chineur occasionnel se promène, qui n’est autre que François Morel, l’ancien fromager des Deschiens. Au milieu d’un tas de vieilles revues, il aurait repéré un recueil de douze chansons de 1894 signées d’un certain Yves-Marie Le Guilvinec, jeune poète breton disparu en mer en 1900 à l’âge de 30 ans. Gérard Mordillat et Antoine Salher s’emparent du fascicule, entreprennent de restaurer le texte et de le mettre en musique. Yves-Marie Le Guilvinec était marin et, comme tous les marins, il chantait. Sa résurrection passera donc par une « conférence chantée », pleine de tendresse et de malice. Clavier, accordéon, guitare, percussion, violoncelle, trompette, chœur donnent à cette conférence les airs d’un entraînant fest-noz. De quoi faire sortir Yves-Marie Le Guilvinec des oubliettes de la postérité de la plus séduisante des façons.

ce qu’ils en disent

J’espère que le spectacle ne s’adressera pas aux seuls Bretons ! On a toujours besoin d’un cadre pour raconter une histoire et là, pas de doute, le décor est armoricain. Beaucoup de noms de cités bretonnes sont évoqués : Saint-Malo, Languenan, Guingamp, Brest, Lorient, Ploubalay… Mais comme il sera question de retrouvailles et de séparations, de désir et d’attente, d’amour, d’amitié, de liberté, d’ivresse et de pêche à la morue, on évoquera forcément des thèmes qui concerneront j’espère à la fois les femmes et les hommes, les marins et les terriens, les gens d’ici et d’ailleurs. Nous tenterons de traverser les frontières, les paysages et les générations. François Morel

ce qu’ils en pensent

Comédien, metteur en scène, chroniqueur, écrivain, François Morel aime chanter. Il ressuscite Yves-Marie Le Guilvinec. Un pur chef-d’œuvre à l’orchestration irrésistible. Une merveille sérieusement indispensable. Francis Marmande, Le Monde
Les chansons de Morel ont une candeur, une immédiateté qui contraste avec l’absurde et l’ironie dont il sait nous arroser depuis toujours. Qui contraste, mais sans nous surprendre, car c’est ce même Morel, à la fois délicat et zozo, qui touche notre humanité avec simplicité et une justesse confondante. Vanessa Fara, La Terrasse
Loin du pathos, c’est avec humour, tendresse, dérision et bien sûr un grain de militantisme et de grivoiserie que l’inclassable poète-humoriste-chanteur, entouré de sa bordée de copains, a entraîné le public dans ses délires fichtrement désopilants et ainsi redonné vie au marin, auteur de chansons oubliées. Le Télégramme
abonnez-vous
Bourse des spectateurs

La bourse des spectateurs est actuellement fermée. Elle sera disponible dès l'ouverture de la billetterie à l'unité.

Bourse de covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée. Elle sera disponible dès l'ouverture de la billetterie à l'unité.