Titre définitif* (*titre provisoire)
Titre définitif* (*titre provisoire)
Titre définitif* (*titre provisoire)

Titre définitif* (*titre provisoire)

concert de magie mentale à voir pour y croire !
réservez

l’histoire

Sous ses airs lunaires de crooner looser, Raoul Lambert est un redresseur de torts, un désenfumeur de première. Ce fils de Gérard Lambert et Gaston Lagaffe a plus d’un tour dans son sac pour faire tomber les masques. Il se présente depuis trois numéros (après Raoul enfume la chanson française et In Caravane with Raoul) en magicien mentaliste et dans ce registre il est bluffant... Cherchant toujours à percer dans la chanson, Mathieu Pasero, alias Raoul, s’est trouvé un double en la personne du musicien Kevin Laval. Les deux font duo. Mêlant concert et tours de passe-passe, il se jouent de la présence du public mais ne piègent personne, au contraire : ils utilisent leur talent pour ouvrir nos yeux et nos oreilles. Ils en profitent pour dénoncer la toxicité de la chanson française sur nos cerveaux et mettent à mal le statut d’idole. Ils ne sont pas esclaves du divertissement mais s’en servent comme d’un révélateur, pour transformer le faux en vrai. Tout cela est à la fois très sérieux et très drôle. Surtout ils saisissent l’essence même du spectacle vivant, c’est-à-dire la magie de l’instant, l’art de l’éphémère, le définitivement provisoire.

ce qu’ils en disent

Nous sommes deux, Kevin Laval et moi-même, à incarner Raoul Lambert. Nous ne nous ressemblons pas du tout et pourtant ça marche. Cela nous permet de faire de la grande illusion. Exemple, nous échangeons nos places aux deux bouts de la salle, en une fraction de seconde, sous les yeux du public. Quand on est magicien, on fait des choses impossibles. Mais est-ce que parce qu’on voit quelque chose, cela est réel ? Raoul Lambert entraîne dans le monde de l’imposture. Avec l’aide du public, nous allons travestir la réalité, troubler les sens et le sens. Notre point de départ et support est la musique : on replonge des spectateurs dans leur passé grâce à des accords qui le réactivent. Nous nous sommes penchés sur la manipulation exercée sur nos émotions et nos comportements par ces ritournelles qui s’installent dans nos têtes sans notre accord et ne nous lâchent plus… Mathieu Pasero

ce qu’ils en pensent

Raoul Lambert bouscule une fois de plus nos certitudes avec malice et humour. Ce concert de magie mentale est une aventure théâtrale troublante qui entremêle avec délice le doute et la réalité, la musique et le mystère. Thierry Voisin, Télérama
Ils mêlent de façon surprenante mais parfaitement maîtrisée, le chant, les instruments de musique, le jeu clownesque et… les sciences cognitives. Quand l’insensé devient réalité le plus simple est d’y succomber. Patrick Merle, La Provence
Le « presque digitateur » se dédouble pour ce spectacle et par un tour de magie-magie, le spectateur manipulé mais consentant marche dans la combine poétique. Le Progrès
réservez abonnez-vous