Sophia Aram, Nouveau spectacle

Sophia Aram, Nouveau spectacle

épique époque
réservez

l’histoire

Sophia Aram ne s’est pas fait que des amis depuis les débuts de sa carrière car elle n’y va pas par quatre chemins quand elle a quelque chose sur le cœur. Plus d’un ou plus d’une ont fait les frais des flèches qu’elle décoche dans ses chroniques matinales sur France Inter. Mais elle sait mettre bien plus de rieurs et rieuses de son côté. Et s’il s’agit pour elle de cibler les aberrations de notre actualité, aucune pénurie de sujets n’est à craindre ! Sophia Aram fait ainsi défiler tout un carnaval de dingues où se retrouvent pêle-mêle les timbrés des neiges d’antan et les timbrés nés de la dernière pluie qui n’ont rien à envier à leurs prédécesseurs. L’humoriste ne mâche pas ses mots pour relever l’absurdité des prises de position, l’incohérence des postures et le délire de tant de comportements qui, ces derniers temps, ont été notre pain quotidien. Sous son regard acéré les ridicules des uns et des autres éclatent impitoyablement au grand jour et il faudrait être vraiment mal embouché pour ne pas en rire avec elle.

ce qu’ils en disent

Pour mon 5e spectacle, j’ai choisi de m’amuser avec la dinguerie d’une époque réussissant l’exploit de ressusciter les timbrés que l’on croyait oubliés et d’en inventer de nouveaux qui n’ont rien à envier aux premiers. Je dédie donc ce spectacle aux antivax découvrant l’innocuité d’un faux pass-vaccinal face à un vrai virus, aux petites bourgeoises le cul bien moulé dans leurs leggings venant expier leurs vacances à Courchevel en faisant la promotion d’un islam rigoriste qu’elles n’auront ni à subir ni à combattre, aux antisémites décomplexés par la grâce d’un candidat réussissant l’exploit d’être juif et pétainiste, aux gilets jaunes venus vomir leur bière sur la tombe du soldat inconnu, aux complotistes, aux populistes et aux décérébrés qui les excusent autant qu’il les utilisent. Aux poutinolâtres qui après avoir crié tous les samedis à la dictature dans notre pays, admirant la poigne d’un autocrate sans foi ni loi… Sophia Aram

ce qu’ils en pensent

On aime l’humour intelligent et aiguisé de Sophia Aram. Ses points de vue et partis pris dans ses chroniques sur France Inter sont des plus courageux. Delphine Apiou, Biba
Dans un monde parfait, les spectacles de Sophia Aram ne devraient enfoncer que des portes ouvertes. On n’y est pas encore. Grégory Plouviez, Le Parisien
réservez abonnez-vous