Il a la côte Devos !

Il a la côte Devos !

La nouvelle création de Daniel Benoin rend hommage à Raymond Devos
réservez
lundi 28 novembre 2022 • 20h00 avec Christophe Alévêque, Daniel Benoin, Mélanie Doutey, Julie Ferrier, Hippolyte Girardot, Éric Prat et Alessandra Sublet
dimanche 27 novembre 2022 • 16h30 avec Christophe Alévêque, Daniel Benoin, Sarah Doraghi, Mélanie Doutey, Julie Ferrier, Hippolyte Girardot et Alessandra Sublet
jeudi 10 novembre 2022 • 20h00 avec Christophe Alévêque, Daniel Benoin, Charlie Dupont, Hippolyte Girardot, Stéphane Guillon, Arthur Jugnot et Alessandra Sublet
mercredi 9 novembre 2022 • 20h30 avec Christophe Alévêque, Daniel Benoin, Michel Boujenah, François-Xavier Demaison, Hippolyte Girardot, Arthur Jugnot et Alessandra Sublet
mardi 8 novembre 2022 • 20h00 avec Daniel Benoin, Patrick Chesnais, Charlie Dupont, Hippolyte Girardot, Arthur Jugnot, Mathilda May et Alessandra Sublet
lundi 7 novembre 2022 • 20h00 avec Christophe Alévêque, Daniel Benoin, Patrick Chesnais, Charlie Dupont, Arthur Jugnot, Mathilda May et Alessandra Sublet

l’histoire

On dirait qu’il sort d’un film de Fellini. Avec son costume bleu ciel, son ventre rond, sa tête en forme de poire, il est un des grands clowns du XXe siècle. Mais au cinéma c’est chez Godard qu’on retrouve Raymond Devos en 1965 dans une scène mémorable de Pierrot le Fou où il joue… au fou. Toute une génération l’aura connu à la télévision en invité fidèle du Grand Échiquier. Jongleur de mots, il n’avait pas son pareil pour embobiner son public tour à tour saisi par le rire et l’émotion car il jouait aussi de la corde sensible avec son violon, son piston, son bandonéon. Mime, comédien, musicien, acrobate, il commença sa carrière dans les cabarets de la Rive gauche avant de conquérir les grandes salles de music-hall. Mais Devos c’est par-dessus tout un humour qui passe par un amour dévorant des mots. Mieux que personne, il a su « parler pour ne rien dire » et, à partir de situations vécues par un simple quidam, créer un monde où plus rien ne tient en place. Dans la lignée de l’hommage rendu à Pierre Desproges en 2018, Daniel Benoin a voulu célébrer le centenaire de la naissance de Raymond Devos en pêchant dans l’œuvre immense quelques-unes de ses perles. Un feu d’artifice de l’esprit tiré par le meilleur de la scène actuelle toutes générations et tendances confondues.

ce qu’ils en disent

Un homme-orchestre, c’est prétentieux, si on dit que je suis un artiste, dans le sens très large du mot, c’est-à-dire de rêveur sur ce que nous sommes, là je suis content, ça me suffit. J’ai passé ma vie à cristalliser des rêves pour ne pas dire des défis, se dépasser, se voir ailleurs, se voir dans le ciel, voler. Rêver c’est très dur, on croit que c’est léger, il n’y a qu’à s’allonger et rêver, non, pas du tout. La réalité est brutale, elle a tendance à faire mal et pourtant c’est là que nous sommes, c’est là que nous résidons et le réel ne cesse pas de poser des questions et souvent à ces questions les seules réponses que nous pouvons trouver ce sont des réponses de rêve. Raymond Devos
« Le vrai sage ne croit guère à sa sagesse tandis que le vrai fou croit à sa folie ». Cette phrase tirée de son livre Rêvons de mots semble définir Raymond Devos lui-même. Même s’il paraît parfois très sage, la seconde qui suit, à la faveur d’une pirouette verbale, il nous fait comprendre qu’il n’en est rien. Quant à être un vrai fou, personne n’en a jamais douté.
Au moment du 100e anniversaire de sa naissance, il m’est apparu que je devais à Raymond Devos un spectacle comparable à celui que j’avais mis en scène sur Pierre Desproges. J’ai donc demandé à de nombreux amis comédiens d’y participer et à ma très grande joie, tous ont accepté. En fonction de leurs emplois du temps, ils seront chaque soir au moins sept sur scène et ils vous raconteront la folle histoire de celui qui aimait à être une vraie côte de veau. J’espère que vous serez comme nous ravis de cet hommage rendu au grand Raymond Devos. Daniel Benoin

rencontres avec l’équipe artistique à l’issue des représentations du jeudi 8, vendredi 9, samedi 10 juin

réservez abonnez-vous