Stellaire

Stellaire

le grand retour de stereoptik, 4 ans après leur premier passage à anthéa avec le superbe Dark Circus
réservez

l’histoire |

Qui a dit que la vulgarisation scientifique manquait de poésie ? À partir d’une simple histoire d’amour entre une astrophysicienne et un peintre, les magiciens de STEREOPTIK, à la fois cinéastes, plasticiens, bruiteurs, musiciens, dessinateurs, embarquent le public médusé dans un extraordinaire voyage à travers la galaxie. Avec une économie de moyens déconcertante, ils réalisent la prouesse de montrer que l’univers en expansion permanente s’étend comme une relation amoureuse qui se lit comme la carte des constellations.

ce qu’ils en disent |

Nous sommes tous les deux et plasticiens et musiciens. Romain est davantage des- sinateur ; moi davantage compositeur, mais nous créons les spectacles en complet partage des disci- plines. Nous concevons toute l’esthétique musicale et visuelle, toute la structure, tous les éléments et tous les enchaînements à deux. Sur scène, même si je manipule aussi les marionnettes, il y a un pôle pour le dessin et un pôle pour la musique. Jean-Baptiste Maillet Le spectacle repose précisément sur le fait de nous voir le construire. Nous fabriquons en amont les décors, composons la musique, mettons en scène et inventons l’évolution de l’histoire. Ensuite, devant le public, nous re-fabriquons cet ensemble et nous l’ani- mons. Rien n’est figé à l’avance. Romain Bermond

ce qu’ils en pensent |

Allant de l’infiniment grand à l’infiniment humain, le spectacle de la Compagnie STEREOPTIK fait se rencontrer les lois du « grand tout » et les conjonctures de l’existence. Il met en évi- dence les perspectives troublantes, voire remuantes, du hasard et de la nécessité. Manuel Piolat Soleymat, La Terrasse Un dispositif de toute beauté, minimal, avec un musi- cien et un dessinateur qui tiennent la pièce. La main de l’homme est présente, le côté éphémère des des- sins du spectacle est magnifique. Anna Sigalevitch, France Culture Le duo de plasticiens-musiciens émerveille avec Stellaire, une romance hypnotique dans laquelle ils bricolent un dessin animé en temps réel. Annabelle Martella, Libération
réservez abonnez-vous