Al fondo riela (lo otro del uno)

Al fondo riela (lo otro del uno)

rocío molina réécrit les règles du flamenco
réservez

l’histoire |

Transcendant la tradition du flamenco, Rocío Molina, dans son nouveau spectacle, semble émerger des entrailles d’un océan furieux. Elle tire à elle les fils d’une rêve- rie solitaire dans une danse aux accents clas- siques que renvoient les reflets d’un sol en miroir. Elle exécute une farruca techniquement parfaite, puis une soleá d’un raffinement inouï. Enfin, parée telle une invraisemblable geisha chaussée de cothurnes, son ultime danse envoûte et libère, donnant à voir « l’arrière-fond scintillant » de la vie.

ce qu’ils en disent |

Ma nature est ainsi : être dans la lumière un jour et dans l’ombre le len- demain, passer de l’un à l’autre avec la même danse. Je ne peux pas exister sans ces deux polarités ; j’ai besoin de comprendre, d’accep- ter, de souffrir des deux côtés, des deux parts. La trilogie sur laquelle je travaille actuellement me le dit tout haut, ce qu’elle révèle n’est pas toujours agréable à ressentir. Parfois, il est dou- loureux de voir que vous avez besoin de l’équi- libre de l’un alors que vous sentez l’autre vous pousse du côté opposé en créant un déséqui- libre curieusement stable... Rocío Molina

rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation
réservez abonnez-vous