Qui est monsieur Schmitt ?

Qui est monsieur Schmitt ?

stéphane de groodt et valérie bonneton en absurdie
réservez

l’histoire |

Quoi d’aussi agaçant que la sonnerie du téléphone quand on vient de passer à table ? Surtout quand comme M. et Mme Bélier on n’a pas d’abonnement téléphonique. Tandis qu’au bout du fil l’interlocuteur insiste pour parler à un certain M. Schmitt, les Bélier découvrent que leur intérieur a changé, qu’aux murs les cadres ont été remplacés par d’autres, que les livres et même leurs vêtements ne sont pas les leurs... Les Bélier seraient-ils donc les Schmitt ? La pièce impose dès les premiers instants une idée folle qu’elle filera jusqu’au bout mais comme toujours chez Sébastien Thiéry une idée, aussi déjantée soit-elle, ne prend jamais le pouvoir sur l’action. L’auteur écrit d’abord pour ses interprètes, pour le plaisir du jeu et le bonheur de la fantaisie. Du monde ou de M. Schmitt, lequel des deux est fou ? Ce n’est pas en cherchant à répondre à la place du spectateur mais en le laissant se saisir de la question que les comédies de Sébastien Thiéry se démarquent des autres.

ce qu’ils en disent |

La vie de monsieur et madame Bélier ne leur appartient plus. Ils subissent l’inexplicable. Si à la longue, madame en arrive à « changer de peau », monsieur résiste. Dans la pièce de Sébastien Thiéry, l’absurde – d’un comique irrésistible – est un cauchemar parce que ses personnages ont conscience de vivre une situation absurde, impossible, irréelle. Et plus ils se démènent dans leur salon et plus nous rions. Il ne s’agit plus pour eux de se livrer à une simple quête de leur identité, mais de se lancer – quitte à en mourir – à la recherche effrénée de leur propre et véritable vie. Qui sommes-nous ? Telle est la question à mourir de rire. Jean-Louis Benoit
réservez abonnez-vous