Déjeuner en l'air

Déjeuner en l'air

daniel auteuil convie ses amis poètes
réservez

l’histoire |

Tout commence par une dédicace : « Pour Dani, à lire quand tu seras devenu grand ! signé Maman ». Le temps est venu pour Dani Auteuil de se plonger dans cet ancien volume de poésie de Paul-Jean Toulet. Toulet (1867-1920), écrivain abondant et oublié, est l’inventeur des contrerimes qui, très vite, ont inspiré à Daniel Auteuil des musiques. Et les textes sont devenus chansons. Se sentant bien à la table du poète, il en a invités d’autres à se joindre à eux, Baudelaire, Apollinaire, Hugo... Dire les œuvres que l’on aime est une façon pudique de se raconter, les choix de Daniel Auteuil sont aussi une manière d’autoportrait en apesanteur.

ce qu’ils en disent |

Déjeuner en l’air est un titre que j’ai piqué à ma femme qui est peintre et sculpteur. C’est aussi un rêve que j’ai fait où avec Rimbaud, Mallarmé, Apollinaire on s’est tous retrouvés à table, à boire, mais en l’air, au-dessus des nuages, dans une vision surréaliste qui est aussi l’esprit du spectacle. C’est comme une balade intime, un rendez-vous, un dîner où l’on boit mes paroles... Je raconte des moments de ma vie, des rencontres qui m’ont marqué. Jeune homme j’ai aimé découvrir la poésie à travers la chanson et ce spectacle est parti de l’idée simple pour moi de redécouvrir l’œuvre de Paul-Jean Toulet et de l’envie de le faire connaître, j’en ai fait des chansons et c’est la première fois que j’écris de la musique ! Daniel Auteuil

ce qu’ils en pensent |

Daniel Auteuil qui chante, ce n’est pas rien. Accompagné d’un guitariste, il récite, chante, n’hésite pas à faire monter sa voix dans les tours et les aigus. Son organe incertain par endroit donne un supplément d’âme à cet ensemble et vient rappeler le courage de l’exercice. Thomas Baurez, Première
réservez abonnez-vous