Jane Birkin

Jane Birkin

les paradis perdus
réservez
Chère spectatrice, cher spectateur,

Pour des raisons de santé, Jane Birkin ne pourra malheureusement pas assurer son concert à anthéa le samedi 4 décembre comme prévu.

Le concert est reporté au samedi 12 mars 2022 à 20h30.
Les spectateurs concernés ont été informés des modalités de report et de remboursement par email.
Dans l’attente de vous accueillir à anthéa, nous vous souhaitons une belle journée,

L’équipe du théâtre anthéa.


l’histoire |

Un jour un cœur anglais s’est mis à battre en France et depuis entre Jane Birkin et son public l’histoire dure. Trente ans après la disparition de Serge Gainsbourg, sa fidèle interprète, qui a longtemps sillonné le monde en chantant l’auteur de La Javanaise, change de cap avec cet album... Ce qui au départ était un film puis une pièce de Jane Birkin, l’histoire d’une « nuit qui tourne au vinaigre », est devenu le titre-phare de Oh ! pardon tu dormais. En s’autorisant à chanter ses propres mots, d’inspiratrice Birkin devient protagoniste : elle parle en son nom, comme dans des pages arrachées à son journal intime. Sans faux-semblants, avec parfois un accent d’étrange gaieté, elle confie au papier l’amour jaloux, les sentiments destructeurs, les deuils impossibles, sa fille défunte, les cérémonies secrètes de l’enfance ou la lumière d’un joli souvenir. Le travail artistique et musical d’Étienne Daho et Jean-Louis Piérot vient souligner en douceur les textes photosensibles de l’album de famille de Jane B. qu’elle vient défendre en public de sa voix de frisson.

ce qu’ils en disent |

J’ai hâte d’être sur les routes... C’est un nouveau départ vers un paysage tout juste découvert... mon sac à dos empli de souvenirs et de cet album nouveau-né. Je m’avance vers vous... Jane Birkin
Cet album est le fruit d’une obsession qui m’a envahi après avoir vu Oh ! Pardon tu dormais, pièce écrite et jouée par Jane Birkin en 1999. Le texte puissant de Jane inspirait une œuvre musicale et je lui ai proposé de tenter cette aventure. Nous nous sommes enfin retrouvés en studio, vingt ans plus tard, mais au bon moment. Jean Louis Piérot et moi avons imaginé des musiques sur lesquelles les textes de Jane se sont posés avec une évidence quasi magique. Oh ! Pardon tu dormais... est devenu un album avec lequel Jane partira bientôt sur les routes. Lorsqu’elle apparaîtra sur scène, elle sera telle une reine, parée de ses textes déchirants. Elle déroulera de sa voix et de son interprétation uniques, la bande-son de notre vie. Étienne Daho

ce qu’ils en pensent |

Intime et universel, entêtant et touchant, ce disque de Jane B. n’a pas fini de bouleverser l’auditoire, figurant déjà parmi les meilleurs albums de sa discographie. Franck Vergeade, Les Inrockuptibles
Comme tous ses albums, Oh pardon tu dormais lui ressemble, mais avec une richesse orchestrale inédite, entre rock indie, pop romantique et échos gothiques. Un écrin savamment façonné par Étienne Daho et Jean-Louis Piérot. Sophie Rosemont, Vogue
Un disque intense, à la fois sombre et mélancolique, lumineux et habité, qui interroge la perte de sa fille Kate, l’amour en fuite, les regrets et les souvenirs. Une vie en treize titres comme autant de chapitres. Fabrice Gaignault, Marie-Claire
réservez abonnez-vous