saison 2019·20

  • vivre sa vie

Charles Berling choisit de ramener le film de Godard de 1962 sur le devant de la scène et signe un puissant projet théâtral pour dire la réalité sociale du monde actuel.

quand berling rencontre godard

VIVRE SA VIE

théâtre

adaptation du film de Jean-Luc Godard
textes additionnels Virginie Despentes, Marguerite Duras, Grisélidis Real, Frank Wedekind, Simone Weil, Henrik Ibsen, Bernard-Marie Koltès, Sophocle
mise en scène Charles Berling

avec Hélène Alexandridis, Pauline Cheviller, Sébastien Depommier, Grégoire Léauté

dramaturgie Irène Bonnaud
scénographie Christian Fenouillat
lumière Marco Giusti
musique Sylvain Jacques
vidéo Vincent Bérenger, Cyrille Leclercq
coiffures, maquillage Cécile Kretschmar
costumes Marie La Rocca
assistante costumes Léa Perron
assistant mise en scène Matthieu Dandreau
chorégraphe Lyse Seguin
décors Espace & Compagnie (69)
régie générale Olivier Boudon
régie lumière Nicolas Martinez
régie son et vidéo Christophe Jacques


production Scène nationale Châteauvallon-Le Liberté
production déléguée Châteauvallon-scène nationale
coproduction Châteauvallon, scène nationale / Théâtre Gymnase-Bernardines / Manufacture - Centre Dramatique National Nancy Lorraine
avec le soutien du Théâtre des Halles à Avignon, du TGP-CDN de Saint-Denis et du CENTQUATRE
en partenariat avec le Théâtre des Halles, Scène d’Avignon, Direction Alain Timár
remerciements à Jean-Luc Godard, Jean-Paul Battaggia ainsi qu'aux Films du Jeudi et Gaumont

l’histoire |

Nana est une jeune vendeuse qui rêve de faire du théâtre et du cinéma. Elle ne se satisfait pas de sa vie et de ses rôles d’épouse et de mère. Elle veut profiter de ce que le monde et la société de consommation lui font miroiter. Nana décide de quitter Paul mais son salaire ne suffit pas à payer seule le loyer. Pour autant elle ne retournera pas en arrière. Prise pour prostituée alors qu’elle se promenait sur les boulevards extérieurs, elle bascule. En une fois, elle gagne beaucoup plus qu’en trimant toute la sainte journée. Pour Nana, c’est le début d’un long chemin de croix qui aboutira à son immolation finale, victime de l’argent, le premier des criminels…
br>

ce qu’ils en disent |

Le film de Godard vaut beaucoup par la performance d’Anna Karina, mais elle ne prend la parole que très peu dans le film. Brice Parain lui fait un cours de philo, un proxénète lui explique la prostitution, son époux-cinéaste lui fait une sorte de déclaration d’amour à travers son film… Mais elle, qu’en dit-elle ? C’est pour cette raison qu’on va faire entendre des voix de femmes dans le spectacle, une chanson de Pauline Cheviller, de grandes écritures comme celles de Duras ou de la philosophe Simone Weil, mais aussi les voix d’anciennes prostituées qui ont osé prendre la parole pour raconter elles-mêmes leur travail, ce qui était inimaginable à l’époque du film : Grisélidis Réal et Virginie Despentes. Ce sont des points de vue contradictoires, opposés entre eux parfois, mais le théâtre n’est pas là pour asséner une réponse, plutôt ouvrir des questions. Charles Berling
durée 1h30 salle Pierre Vaneck
  • mardi 19 novembre 2019 | 20h30
  • mercredi 20 novembre 2019 | 20h30
  • jeudi 21 novembre 2019 | 20h30
  • vendredi 22 novembre 2019 | 21h00
Vente à l'unité à partir
du samedi 14 septembre 2019 à 15h.
abonnez-vous en ligne

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.