saison 2020·21

  • issue

En 2015, anthéa a accueilli Eugénie Andrin en résidence pour Les Passagers et en 2017 a produit Issue, témoignant ainsi son engagement et son attachement à une chorégraphe de talent.

en parallèle du festival de danse de cannes 2019, reprise de la dernière création chorégraphique d’anthéa

ISSUE

danse

chorégraphie Eugénie Andrin
musique Tarik Benouarka
scénographie et lumières Roxane Ducruet
danseuses Marie-Pierre Genovese, Jeanne Chossat, Camille Froissart, Eugénie Andrin

production anthéa, théâtre d’Antibes, Cie Eugénie Andrin
soutiens de la Ville d’Antibes Juan-les-Pins, l’Espace Magnan et La Fabrique Mimont

l’histoire |

Issue d’Eugénie Andrin est une chorégraphie née de la rencontre avec Shiran Ben Abderrazak et la plasticienne Roxanne Ducruet. Elle s’est élaborée au cours d’une résidence à la Villa Dar Eyquem à Hammamet et se présente au lendemain des printemps arabes comme une réflexion en chair et en os sur la fragilité des idéaux révolutionnaires et le prix de la liberté. Un jeu entre les danseurs français et tunisiens et un décor de portes suspendues permet d’interroger ces nouveaux seuils, ces épreuves de passages et indique un chemin dans un labyrinthe plein d’obstacles. Tour à tour, ces portes qu’on pousse s’ouvrent sur nos peurs, l’abîme, l’illusion, mais aussi le rêve, l’espoir, la vérité. Une invitation au dialogue et au partage.

ce qu’ils en disent |

Sous forme de chroniques, le livre de Shiran Ben Abderrazak Journal d’une défaite se situe au cœur du mouvement de révolte et représente une voix parmi le peuple tunisien qui s’est soulevé. Une voix qui incite à se battre, à ne plus avoir peur, une voix qui crie à la trahison et accuse le manque de courage conduisant à l’échec révolutionnaire. A travers cette œuvre, j’ai choisi d’aborder le thème si imposant de la liberté, d’une manière intimiste, en me basant sur les sentiments éprouvés par le peuple tunisien lors de la révolution arabe, et les mois qui ont suivi ce moment crucial. Eugénie Andrin

ce qu’ils en pensent |

Une scénographie originale : une série de portes qui peuvent être autant d’obstacles à franchir que de points de passage vers de nouveaux lendemains. Derrière chacune d’elles, patinées par le temps et l’histoire, se trouve un chemin que chaque individu a la liberté de dessiner. Valérie Juan, La Strada
De l’émotion, c’est ce qu’a fait naître dans l’assistance, ce spectacle de danse d’une étrange poésie hypnotique, qui a réussi la gageure de captiver, même dans les moments de silence. Nice-Matin
Comme d’habitude, Eugénie Andrin dirige son groupe avec beaucoup d’énergie et de finesse à la fois. La chorégraphie du groupe est sans conteste ce qui fait la force et la patte de la chorégraphe. Elle possède ce don de chorégraphier le symbolique et de mettre en mouvement parfaitement réglé, parfaitement huilé, les groupes qui constituent son ballet d’un jour. Théodore Charles, Un culte d’art

saison 2019·20

durée 50mn salle Pierre Vaneck
  • mardi 3 décembre 2019 | 19h00
  • mercredi 4 décembre 2019 | 21h00en plus

Bourse des spectateurs

La bourse des spectateurs est actuellement fermée.
Au vu du contexte sanitaire actuel, l'ouverture de la bourse des spectateurs est repoussée à une date ultérieure.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Au vu du contexte sanitaire actuel, l'ouverture de la bourse de covoiturage est repoussée à une date ultérieure.
Merci de votre compréhension.