saison 2019·20

  • canine

Canine de Nice est en train de révolutionner la scène électro soul. Avec son groupe exclusivement féminin, en un seul album, elle a conquis la critique et un public fervent.

bête de scène

CANINE

concert
concert assis (numéroté)
et debout (placement libre)

avec Canine

production Miala

l’histoire |

Ni humaine ni animale, ni mâle ni femelle, c’est une créature qui s’avance sur scène. Canine et sa meute de louves imposent une vision stupéfiante que renforcent une voix et une musique transgenres. Canine chante en français et en anglais d’un beau timbre de mezzo une soul mâtinée d’électro qui crée un style parfaitement singulier, insaisissable et saisissant. Née Magali Cotta, cette Niçoise a de solides bases classiques et une formation de théâtre auquel elle se destinait, sa musique et sa présence scénique sont empreintes de cette théâtralité. Après quatre ans de travail Dune est apparu. Rarement on aura autant attendu le retour d’une enfant du pays.

ce qu’ils en disent |

J’ai su que je serais chanteuse à l’âge de 4 ans, en découvrant Michael Jackson. Mes parents m’ont encouragée à aller au conservatoire où j’ai étudié le chant et le piano. Je suis mezzo-soprano, mais j’aime chanter en voix de tête, faire des promenades dans les aigus, comme dans Dune… J’arrive à métamorphoser ma voix grâce à des techniques de respiration qui viennent du yoga et de la méditation. Le jazz m’a apporté la liberté et l’enthousiasme. La soul m’a appris à être vraie, à ne jamais faire semblant. L’électro m’a poussée à expérimenter. Canine

ce qu’ils en pensent |

« Le tranchant avec douceur ». Voilà ce qu’évoque, aux oreilles de Magali Cotta, le mot canine, dont elle a baptisé son projet. Une dualité qui habite l’ensemble d’un premier album, Dune, éloge mordant de la fragilité. Stéphane Davet, Le Monde
Sans aucun doute « Ventimiglia » est l’un des morceaux les plus puissants de Dune, tellement électrique et fort qu’il s’entend et s’éprouve comme un combat. Maud Gautier, Les Inrockuptibles
Le public réagit peu pendant les chansons, comme hypnotisé par tout ce qui se passe sur scène. Il faut dire qu’entre la chorégraphie, les polyphonies vocales folles et les lumières au diapason, il se passe beaucoup de choses sur scène qui se terminent toujours de la même manière à la fin de chaque chanson : des applaudissements plus que nourris. Charles Gallet, La Vague parallèle

salle Jacques Audiberti
  • samedi 25 janvier 2020 | 20h30
Vente à l'unité à partir
du samedi 14 septembre 2019 à 15h.
abonnez-vous en ligne

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.