saison 2019·20

  • le misanthrope

Lambert Wilson campe un Alceste furieux qui entraîne dans sa tourmente une troupe allègre et vivace.

nommé aux molières 2019

LE MISANTHROPE

théâtre
à voir en famille avec les ados

de Molière
mise en scène Peter Stein

avec Lambert Wilson, Jean-Pierre Malo, Hervé Briaux, Brigitte Catillon, Manon Combes, Pauline Cheviller, Paul Minthe, Léo Dussollier, Patrice Dozier, Jean-François Lapalus, Dimitri Viau

décors Ferdinand Woegerbauer
costumes Anna Maria Heinreich
lumières François Menou
assistante mise en scène Nikolitsa Angelakopoulou

production Jean-Marc Dumontet Production
coproduction Théâtre Montansier Versailles

l’histoire |

Le sous-titre de la pièce de Molière, L’atrabilaire amoureux, est un oxymore qui dit tout des contradictions de son protagoniste. Alceste est rongé par la bile noire, l’humeur mauvaise, il a pris l’humanité en grippe et ne cesse d’en dénoncer les lâchetés, les compromissions, les faux-semblants. À la cour, cet inquisiteur effraie, il est l’empêcheur de mentir en rond. D’un amour tout aussi absolu, il aime la jolie, coquette, médisante Célimène mais ne saurait tolérer les complaisances de cette dernière envers les autres hommes, sa liberté, et quand il la perce à jour, il lui impose de faire un choix. Un homme de la trempe d’Alceste peut-il supporter la société des hommes ? N’a-t-il d’autre choix que de partir « au désert » ?

ce qu’ils en disent |

Misanthropie et jalousie : cette combinaison fait de notre Alceste un « clown ». Il est touchant, nous comprenons ses sentiments. Les raisons de sa misanthropie peuvent aussi aujourd’hui nous plonger dans le désespoir. L’élégance des vers, le sarcasme et l’ironie des dialogues font de cette pièce la comédie classique pour l’éternité. Peter Stein

ce qu’ils en pensent |

Lambert Wilson donne une dimension romanesque, romantique, noire, presque gothique au personnage d’Alceste. D’une audace et d’une violence étonnantes. Fabienne Pascaud, Télérama
La distribution est excellente jusque dans les plus petits rôles. Un comédien impose son personnage avec une humanité étonnante. C’est Jean-Pierre Malo, Oronte. Il donne à ce rival d’Alceste quelque chose de bouleversant, qui n’interdit jamais le rire. Franchement, il est formidable. Armelle Héliot, Le Figaro
Tout est dans le jeu, le mouvement des corps. Stein conçoit chaque acte comme un round. Jean-Pierre Thibaudat, Médiapart

durée 1h40 salle Jacques Audiberti
  • mardi 21 janvier 2020 | 20h00
  • mercredi 22 janvier 2020 | 20h30
  • jeudi 23 janvier 2020 | 20h00
Vente à l'unité à partir
du samedi 14 septembre 2019 à 15h.
abonnez-vous en ligne

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.