saison 2019·20

  • éric dupond-moretti

La star du barreau passe au plateau : il ne s’agit pas d’un concours d’éloquence mais d’un moment de parler vrai et pour le public la chance unique d’un échange hors du commun.

diable d'avocat

ÉRIC DUPOND-MORETTI À LA BARRE

seul en scène

de Éric Dupond-Moretti, Hadrien Raccah
mise en scène Philippe Lellouche
avec Éric Dupond-Moretti

production Le Théâtre de La Madeleine, K-Wet Production

l’histoire |

« Je suis mort de trouille », confie l’avocat Éric Dupond-Moretti à l’idée de monter sur scène. Après trente-cinq ans de plaidoiries, le ténor du barreau, recordman des acquittements, se lance un nouveau défi. Lui qu’on a si souvent vu sur les plateaux de télévision et même au cinéma, prend le risque de la confrontation directe avec le public, invité à dialoguer avec lui à la fin de la représentation. Il sait que l’exercice est assez dangereux et donc très excitant. Il sait qu’il ne fera pas forcément l’unanimité parmi ses collègues. Mais lui revendique la théâtralité de son métier, les décors, les costumes, le verbe… Son texte a été écrit et pensé pour la scène. EDM a des choses à nous dire.

ce qu’ils en disent |

J’avais envie de raconter ce qu’est mon métier que j’exerce avec passion depuis 34 ans et qui est une des professions les plus mal vues en France. Les gens en ont une idée un peu fantasmatique, nombreux pensent qu’un avocat, c’est un mercenaire payé pour faire triompher les crimes ! J’avais envie de rétablir quelques vérités. Cette pièce, ce sera aussi une réflexion sur notre époque et sur la liberté qui est plutôt mise à mal. Cela m’inquiète. Ces dernières années, j’ai vu monter l’hypermoralisation portée par un besoin forcené de transparence. Aujourd’hui, tout est réglementé, il faut toujours se positionner, être pour ou contre. Nos vies quotidiennes mais aussi notre liberté sont impactées. Je voudrais modestement tirer un signal d’alarme. Éric Dupond-Moretti

ce qu’ils en pensent |

En 2008, Jacques Vergès s’était livré au même exercice. Il n’avait de cesse de justifier son histoire et ses choix d’avocat. Éric Dupond-Moretti ne se justifie pas, il s’affirme telle l’image qu’il renvoie : redoutable et contradictoire, passionnant, insupportable ou émouvant, c’est selon. Brigitte Salino, Le Monde
Après avoir goûté au cinéma avec Claude Lelouch, il monte sur les planches pour livrer ses vérités. Philippe Lellouche, son metteur en scène le décrit comme « un punk, le contraire du politiquement correct, qui fait de telles démonstrations de ses idées qu’on ne peut qu’être d’accord avec lui ». Jean-Michel Ogier, Culturebox
Connu dans des affaires très médiatiques, il soulève parfois la polémique. Selon sa conception de la justice, tout le monde a le droit d’être défendu. C’est par ailleurs l’objectif de son spectacle dans lequel il raconte son parcours et souhaite livrer au public ses vérités. Candice Mahout, BFMTV
salle Jacques Audiberti
  • dimanche 6 octobre 2019 | 16h30
  • samedi 30 novembre 2019 | 20h30en plus
Vente à l'unité à partir
du samedi 14 septembre 2019 à 15h.
abonnez-vous en ligne

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.