saison 2019·20

  • justice

De l’écriture à l’interprétation en passant par la mise en scène, un casting exclusivement féminin et percutant. Ce n’est que justice.

délits flagrants

justice

théâtre

de Samantha Markowic
mise en scène Salomé Lelouch
avec Camille Chamoux, Camille Cottin, Samantha Markowic

assistant mise en scène Stéphane Duclos
décors Emmanuel Charles
lumières Denis Koransky
musique Pierre Antoine Durand
costumes Béatrice Lang
production Arts Live Entertainment

spectacle organisé dans le cadre du Festival les Nuits d'Antibes avec le soutien du Casino JOA La Siesta

l'histoire

Trois comédiennes se partagent tous les personnages, hommes ou femmes, prévenus ou procureurs, juges, avocats, policiers. Les cas passés en revue, plus ou moins dramatiques, dont parfois l’absurdité peut prêter à sourire, nous aident à prendre le pouls de notre société malade. À travers des interrogatoires, des témoignages et des scènes d'audience, Samantha Markowic et Salomé Lelouch proposent une reconstitution théâtrale de l'appareil judiciaire en nous plongeant au coeur d'une justice en temps réel, celle des comparutions immédiates.

ce qu’ils en disent

À l’intérieur de ces audiences, on retrouve sous forme de monologue, un flic, un juge et un psy, maillons essentiels de la grande machine judiciaire, qui, chacun à leur manière, viennent témoigner de leur désarroi, de leur solitude et de leur incompréhension les uns par rapport aux autres mais aussi face à une justice qui leur semble chaque jour, s’éloigner de leurs aspirations initiales. Il s’agit d’une sorte de récit sans héros, dans lequel il est simplement question de dépeindre une institution, sans pour autant s’attacher à un individu en particulier ; un récit donnant à voir la tragi-comédie des comparutions immédiates, les errements de la machine judiciaire, l’engagement des magistrats. Dans ces bureaux du substitut du procureur, du juge, du flic, du psychiatre, c’est toute notre société qui surgit. Samantha Markowic

ce qu’ils en pensent

Samantha Markowic, actrice et auteure, est allée de longs mois sur les bancs des tribunaux. Son intérêt pour la monumentale « machine judiciaire » est né d’une mauvaise rencontre… Une pièce politique, et impeccable. Anna Cuxac, Causette
Piles de dossiers pour seuls meubles, le décor figure l’encombrement toujours plus grand d’un système judiciaire qui pousse à aller plus vite. Passionnant et sidérant. Sylvain Merle, Le Parisien
Le texte est fort, engagé. Le rythme est soutenu. La mise en scène est précise. Les comédiennes sont tour à tour procureure de la république, avocate, victime d’un vol à l’arrachée ou présumée djihadiste. Charlotte Henry, Hello Théâtre

saison 2018·19

durée 1h15 salle Jacques Audiberti
  • mercredi 20 mars 2019 | 20h30

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.