saison 2019·20

  • after the end

Antonin Chalon passe de comédien dans Logiquimperturbabledufou à la mise en scène de ce huis clos saisissant.

le nouveau thriller théâtral !

after the end

théâtre

de Dennis Kelly
traduction Olivier Werner et Pearl Manifold – L’Arche éditeur
mise en scène Antonin Chalon

avec Xavier Guelfi, Marie Petiot

regard extérieur Zabou Breitman
scénographie et costumes Salma Bordes
lumières Quentin Maudet, Antonin Chalon
création sonore Rémi Billardon, Antoine Henry de Villeneuve
production Compagnie Cabotine
coproduction anthéa, théâtre d’Antibes
avec le soutien de la Chartreuse – CNES et du Théâtre de la Porte Saint Martin

l’histoire

A la suite d’une attaque terroriste près d’un pub, Mark et Louise se réfugient dans un bunker antiatomique des années 80. Dans cette proximité contrainte et dans l’ignorance de ce que l’avenir leur réserve, ils vont devoir apprendre à vivre ensemble, interagir, partager les vivres… Avec l’acidité et l’humour qui le caractérisent, l’auteur anglais Dennis Kelly explore les mécanismes d’une psychose engendrée par la peur.
Un scénario catastrophe empreint d’un imaginaire collectif « fin du monde », qui revêt des échos douloureusement contemporains.

ce qu’ils en disent

La pièce parle de nos comportements, et défend le fait que le terrorisme, aussi terrible qu’il soit, ne peut pas changer notre société - nous seuls le pouvons. C’est nous qui choisissons de devenir des monstres - les terroristes ne peuvent pas faire de nous des monstres. After the end parle de territoire et de contrôle. De comment nous nous comportons, et de ce que nous pensons être le bien et le mal. (…). La bonne façon de se comporter en tant qu’être humain est la bonne façon de se comporter en tant que pays. Dennis Kelly, propos recueillis par The Telegraph

Huis clos à l’hyperréalisme glaçant, thriller psychologique hypnotisant... j’ai choisi de monter cette pièce car elle allie la puissance du travail d’orfèvre de la langue de Kelly à la jubilation d’un face à face d’acteurs qui laisse toute la place au jeu. C’est dans ce bunker que peuvent ressurgir les instincts ancestraux, le rapport de force originel entre un homme et une femme : désir, lutte de territoire, pouvoir du bourreau sur sa victime. Il y a aussi dans ce duo, un parfum de manipulation, qui finit par envahir le spectateur qui ne sait plus bien que croire, ou qui croire, un rapport au théâtre qu’affectionne Dennis Kelly. Jamais manichéen, l’auteur explore avec virtuosité toutes les combinaisons possibles de ce duo à la vie à la mort. Antonin Chalon


saison 2018·19

salle Pierre Vaneck
  • samedi 27 octobre 2018 | 21h00
spectacle supplémentaire

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.