saison 2019·20

  • sympho new

Sympho New reste ce moment privilégié de partage et de passage de témoin entre musiciens aguerris et jeunes talents promis à un bel avenir.

for ever mozart

sympho new

concert classique

avec la participation du Conservatoire de Musique et d’Art Dramatique d’Antibes Juan-les-Pins et de l’Orchestre de Cannes
direction Benjamin Levy
soliste piano Léo Pensel
soliste flûte et harpe Véronique Charpentron, Magali Pyka de Coster

l’histoire

Depuis 30 ans, ce sont quelques 1.500 élèves-musiciens issus des Conservatoires de la région qui ont pénétré l'enceinte de l'Orchestre de Cannes. Pour un ou plusieurs concerts, ils ont pu aborder des œuvres aussi variées que complexes : Variations sur un thème de Purcell de Britten, le Boléro de Ravel, la Symphonie n°9 de Beethoven, Le Sacre du Printemps de Stravinski, la Symphonie Fantastique de Berlioz, La Mer de Debussy, la Symphonie n°5 de Chostakovitch, West Side Story de Bernstein... Ils se sont produits à Cannes et Nice, mais aussi à Toulon, Antibes, Fréjus, Auron, La Roquette-sur-Siagne...

Parmi ces élèves, plus de deux cents d'entre eux ont embrassé une carrière musicale et sont aujourd'hui professeurs, musiciens d'orchestre, chambristes ou solistes — à l'instar de Solenne Païdassi et Olivier Thiery qui nous font le plaisir d'être avec nous ce soir. De Paris à Seattle, en passant par Londres, Vienne ou Boston, tous ont bénéficié de l'enseignement dispensé au Conservatoire, et plus modestement, de leur expérience avec Sympho New.

programme

Sous la direction de Benjamin Levy, l’orchestre de Cannes, présente Léo Pensel, soliste au piano, Véronique Charpenton et Magali Pyka de Caster, solistes flûte et harpe dans un programme mozartien.

Concerto n°17 pour piano et orchestre en sol majeur, KV 453, Wolfgang Amadeus Mozart
Les concertos pour clavier ont accompagné Mozart tout au long de sa carrière, révélant une richesse et une variété qui en font un exemple unique dans l’histoire de la musique. Il les interpréta lui-même, ce qui montre à quel point ces concertos renvoient l’image de ses aspirations les plus intimes.

Concerto pour flûte, harpe et orchestre en ut majeur, KV 299, Wolfgang Amadeus Mozart
Mozart composa ce concerto en 1778 lors de son dernier séjour à Paris. Le Duc de Guisnes, souhaitait un concerto pouvant être exécuté à la fois par sa fille, excellente harpiste et par lui-même, bon flûtiste. L’oeuvre correspond tout à fait à la mode alors florissante de la symphonie concertante qui procure aux auditeurs un plaisir immédiat.

saison 2018·19

durée 2h avec entracte salle Jacques Audiberti
  • samedi 2 mars 2019 | 20h30

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.