saison 2019·20

  • digne, dingue, donc...

Au piano, accompagnée de 15 musiciens, Sanson joue sur tous les registres de sa voix unique souvent imitée jamais égalée.

album de famille

dignes, dingues, donc…

concert

avec Véronique Sanson
basses et direction d’orchestre Dominique Bertram
batterie Loïc Pontieux
guitares Basile Leroux
claviers Franck Sitbon
percussions François Constantin
choeurs Mehdi Benjelloun, Guillaume Eyango
trompette Steve Madaio
saxophone Yannick Soccal
trombone Bertrand Luzignant
Anne Gravoin et son quatuor à cordes

scénographie et lumières Nicolas Maisonneuve
son en salle Jean-Marc Hauser
régie générale Didier Rouge
direction de production Christophe Dupraz
productions Gilbert Coullier Production, Piano Blanc


ANNULATION

Nous avons été informés par un communiqué officiel que, pour des raisons de santé, Véronique Sanson est contrainte d’annuler ses concerts prévus en novembre prochain car elle est dans l’obligation de subir un traitement qui nécessite plusieurs semaines d’immobilisation.

Le concert du 13 novembre 2018 à anthéa est de ce fait annulé.

Si vous aviez réservé des places pour ce concert, deux possibilités s’offrent à vous :
  • l’échange avec un ou plusieurs autres spectacles de la saison 2018-19 (encore plus de 20.000 places disponibles !). Nous vous rappelons notamment qu’une date supplémentaire du spectacle Depardieu chante Barbara est proposée samedi 29 septembre à 20h30,
  • le remboursement de votre place en nous faisant parvenir votre billet accompagné d’un RIB avant le 13 novembre 2018. Le remboursement s’effectuera par virement du Trésor Public d’ici la fin du mois de novembre.
En vous remerciant de votre fidélité et pour votre compréhension,

Daniel Benoin
Directeur d’anthéa



l’histoire

Après le succès des Années américaines reprenant sur scène les chansons écrites et enregistrées outre-Atlantique dans les années 70, Véronique Sanson repart en tournée avec son nouvel album Dignes, Dingues, Donc ! « Un disque qui ressemble à ma famille », dit-elle. Une famille où l’amour déborde et que Véronique Sanson a toujours trouvé le moyen d’exprimer. Amour pour son père qui lui a appris le piano dès l’âge de trois ans et tendresse infinie pour sa mère pour laquelle elle a écrit plusieurs chansons. Et je l’appelle encore qui célèbre sa mère et parle de la perte de cet être cher est un des très beaux nouveaux morceaux de la compositrice. « C’est beaucoup plus intéressant d’écrire des douleurs et des blessures, que le ciel bleu ». Pour autant, à côté des chansons mélancoliques qui la racontent, elle nous entraîne dans sa gaîté, facette polie du désespoir.

ce qu’ils en pensent

Traçant sa route virtuose dans un monde viril, elle n’a obéi qu’à sa loi. Blessures et passions ont nourri ses chansons. La revoilà toujours farouche, toujours libre. Valérie Lehoux, Télérama
Éclectique au possible, différents styles musicaux – comme différents sons de cloche si l’on se fie au titre – imprègnent l’ensemble. Quant à la voix, elle n’a rien perdu de sa clarté et de sa puissance. Le Point
Égrenant anciens et nouveaux titres, la chanteuse revient revigorée, convoquant le groove, la pop, le blues et même le jazz manouche pour célébrer l'amour et le passé mais aussi évoquer l'alcool et la mort. L'Express

saison 2018·19

tarif opéra-événements salle Jacques Audiberti
  • mardi 13 novembre 2018 | 20h00
annulé

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.