saison 2019·20

  • l'heure où nous en savions

Leur Petite messe solennelle avait marqué les esprits, les Navigators refont escale à Antibes en musique, toujours aussi inventifs et endiablés.

« un flot prodigieux d'émotions »

l’heure où nous en savions trop l’un sur l’autre

spectacle visuel et musical

conception et mise en scène Nicola Hümpel
scénographie Oliver Proske
costumes Frauke Ritter
conception sonore Mattef Kuhlmey
lumières Andreas Fuchs
musique Tobias Weber
de et avec Philipp Caspari, Charles Adrian Gillott, Yui Kawaguchi, Annedore Kleist, Julla von Landsberg, Anna-Luise Recke, Ted Schmitz, Patric Schott
régie lumières Carsten Wank
régie son David Rusitschka
surtitrage Aurélien Foster / Theatre in Parisv
assistant mise en scène David Eckelmann assistante costumes Cristina Lelli
assistants scénographie Sonja Winkler, Caroline Forisch
chargées de production Ilja Fontaine, Judith Bodenstein

production Nico and the Navigators et Kampnagel Hambourg
coproduction Théâtre de Nîmes - scène conventionnée pour la danse contemporaine
avec le soutien de la Fondation de l’Etat Fédéral Allemand pour la Culture, du Land de Berlin, de la Fondation Schering et de la Fondation Augstein

l’histoire

Inspirés par la pièce de Peter Handke, L’heure où nous ne savions rien l’un de l’autre, qui mettait en scène un inépuisable réservoir d’interprètes et de personnages, Nico and the Navigators reviennent sur le thème de la rencontre impossible et s’attardent sur quelques spécimens humains qu’ils observent à la loupe, à l’heure où la virtualité et la volatilité de la communication ont remplacé la vraie connaissance. Huit acteurs surgissent à tout bout de champ, des êtres dont la rencontre, lorsqu’elle se produit, se limite à de courts échanges souvent à l’origine de quiproquos drolatiques. Dans cette bousculade on croise un dingue de jogging, un accro au smartphone, un métrosexuel en blouson noir, une diva, un mari soumis, une allumeuse, et d’autres caractères sociaux qui en se heurtant font des étincelles. Car le génie des Navigators sous la houlette de Nico Hümpel, c’est la légèreté. Peu de textes, beaucoup de musique, des chansons, des corps impatients... peut-être le meilleur moyen de se jouer de la vie et de donner à penser.

ce qu’ils en pensent

Et de fait L’Heure où nous en savions trop l’un sur l’autre prouve que la formidable fantaisie des Navigators est restée intacte. Tagesspiegel
C’est une étincelante mosaïque de l’existence, souvent drôle, parfois profondément triste, qui révèle l’incompréhension dans laquelle nous nous complaisons. Mitteldeutsche Zeitung
Là où ils se retrouvent, leur rencontre libère un flot prodigieux d’émotions : surprise, embarras, inquiétude ou violence... Les Navigators examinent ce qui structure la communauté sociale en projetant les individus dans un accélérateur de particules. Hamburger Abendblatt

saison 2016·17

durée 1h30 salle Jacques Audiberti
  • vendredi 2 décembre 2016 | 20h30

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.