saison 2019·20

  • andrea chénier

Après L’Enlèvement au sérail lors de la saison 2014-15, le théâtre Erfurt signe son retour avec un nouvel opéra emmené par Guy Montavon, bijou lyrique trop peu souvent représenté.

le grand opéra de la révolution française

andrea chénier

opéra

musique Umberto Giordano
livret Luigi Illica
mise en scène Guy Montavon
direction musicale Manlio Benzi

avec
Benjamin Solman (André Chénier),
Oleksandr Pushniak (Charles Gérard),
Macarena Valenzuela (Maddalena di Coigny),
Marisca Mulder (Bersi),
Stéphanie Müther (Die Gräfin von Coigny / Die alte Madelon),
Nils Stäte (Roucher / Pierre Fléville),
Juri Batukov (Fouquier-Tinville, Máté Sólyom-Nagy (Mathieu),
Marc Bowman-Hester (L'Incroyable / Der Abbé),
Gregor Loebel (Schmidt / Ein Haushofmeister / Dumas)

décors Edoardo Sanchi
costumes Roswitha Thiel
chœur d’opéra du théâtre d'Erfurt
orchestre philharmonique d’Erfurt
coproduction Théâtre Erfurt, Théâtre d'État de Nuremberg

tarif opéra-événements

l’histoire

Comme il existe des romans historiques, Andrea Chénier peut prétendre au qualificatif d’opéra historique. André Chénier est un poète français bien réel, annonciateur du romantisme. Guillotiné en 1794, il participa à la Révolution avant d’en être la victime. L’intrigue de l’opéra s’inspire de ce destin tragique et mêle des figures authentiques (Robespierre, Fouquier - Tinville...) au récit purement fictionnel des amours du poète avec Madeleine de Coligny. La galerie des personnages est très variée. Il s’agit là du plus célèbre opéra d’Umberto Giordano, figure majeure du courant vériste. Créé à la Scala de Milan en 1896, Andrea Chénier rencontre immédiatement le succès grâce à une musique d’un lyrisme irrésistible.

ce qu’ils en disent

Cette mise en scène démontre de manière exemplaire le meurtre du poète André Chénier, homme libre et artiste critique. L’actualité du message est époustouflante. Placée dans un décor symbolique aux costumes historiques, l’action destructive de cette oeuvre nous enchaîne dans les troubles de la Révolution française tout en nous rappelant le danger d’une société totalitaire, ivre de lois cruelles et avide de condamnations subjectives. Guy Montavon

ce qu’ils en pensent

Le théâtre d’Erfurt a triomphé avec l’opéra Andrea Chénier. Guy Montavon a encore montré ses qualités de metteur en scène. Le soir de la première, tout était juste : les solistes excellents, un chœur magnifique et un décor merveilleux. L’orchestre joue comme si la musique d’Umberto Giordano avait été écrite pour lui. Thüringische Landeszeitung
À la fin d’Andrea Chénier, les bravos deviennent euphoriques, on hurle et on siffle de jubilation ! Le public s’est enthousiasmé pour cet opéra ! Thüringer Allgemeine
Cette mise en scène est un événement ! Perfection visuelle et acoustique, on peut voir l’opéra deux fois sans se lasser. Der Neue Merker

saison 2016·17

durée 2h45 avec entracte salle Jacques Audiberti
  • jeudi 8 décembre 2016 | 20h00
  • samedi 10 décembre 2016 | 20h30annulé

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.