saison 2019·20

  • celui qui tombe
  • celui qui tombe
  • celui qui tombe
  • celui qui tombe

Sur un plateau mobile, six personnages en quête de hauteur et d’équilibre défient les lois de la pesanteur. Enfin à Antibes !

la révélation de la biennale de la danse 2014

celui qui tombe

cirque-danse
à voir en famille à partir de 10 ans

conception, mise en scène et scénographie Yoann Bourgeois
assisté de Marie Fonte
interprètes Jean-Baptiste André, Mathieu Bleton, Julien Cramillet, Marie Fonte, Elise Legros, Francesca Zivianni
lumière Adèle Grépinet
son Antoine Garry
costumes Ginette
réalisation scénographie Nicolas Picot, Pierre Robelin et Cénic Constructions
régie générale David Hanse
régie plateau Pierre Robelin
régie lumière Julien Louisgrand
régie son Benoît Marchand



production déléguée Centre chorégraphique national de Grenoble
codirection Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane
codirection Cie Yoann Bourgeois - MC2: Grenoble - Biennale de la danse de Lyon - Théâtre de la Ville, Paris - Maison de la Culture de Bourges - L’hippodrome, Scène Nationale de Douai - Le Manège de Reims, Scène Nationale - Le Parvis, Scène Nationale de Tarbes Pyrénées - Théâtre du Vellein - La brèche, Pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie / Cherbourg-Octeville et Théâtre National de Bretagne - Rennes résidence de création MC2: Grenoble - La brèche, Pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie / Cherbourg-Octeville maîtrise d’œuvre et construction Ateliers de la Maison de la Culture de Bourges, Cénic Constructions, C3 Sud Est
avec le soutien de l’ADAMI et de la SPEDIDAM et de Petzl. Avec l’aide à la création de la DGCA Yoann Bourgeois bénécie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets et est en résidence territoriale à la Capi-Théâtre du Vellein. Le Centre chorégraphique national de Grenoble est financé par la Drac Rhône-Alpes/Ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Grenoble, le Département de l’Isère, la Région Auvergne- Rhône-Alpes et soutenu par l’Institut français pour les tournées internationales.

spectacle organisé dans le cadre du Festival Les Nuits d'Antibes

l’histoire

Acrobate, acteur, jongleur, danseur, Yoann Bourgeois, le concepteur du spectacle, se présente avant tout comme « joueur ». En disant « jeu », il n’exclut pas l’acception d’un "espace laissé entre deux pièces pour leur permettre de se mouvoir librement". C’est aussi dans ces interstices que gît son art. Car ici tous les repères habituels sont déplacés et les lois de l’attraction défiées. Le dispositif consiste en un simple plancher actionné par différents mécanismes intervenant sur l’équilibre, la force centrifuge, le tangage... Six individus posés sur ce sol réagissent aux contraintes physiques sans jamais initier le mouvement. C’est dans le corps à corps entre la masse et les contraintes telles qu’elles se présentent qu’une situation apparaît. La multiplicité de principes physiques entraînera une multiplicité de situations. Unique en son genre, ce cirque déconstruisant le cirque est une façon poétique de réinventer l’invention.

ce qu’ils en disent

Mon intention est d’affiner radicalement mon geste en misant sur l’acuité d’un principe essentiellement circassien : l’acteur est vecteur des forces qui passent par lui. Il est traversé, il est agi par des flux qu’il traduit comme il peut. Si ce geste est un geste de cirque, c’est aussi parce qu’il participe d’une représentation particulière de l’homme : de même que nous pensons que l’homme n’est pas au centre de l’univers, il n’y a pas de raison qu’il soit au centre de la scène. Sur ma piste idéale (et peu importe si ce cirque existe vraiment ou pas), l’homme coexiste sur un plan horizontal au côté des animaux, des machines, etc. sans les dominer. En repositionnant ainsi les choses, l’humanité me semble autrement bouleversante. Yoann Bourgeois

ce qu’ils en pensent

Certains tombent, les autres continuent leur course sautant par-dessus les corps effondrés. On est saisi par la puissance des images. [...] Celui qui tombe est taillé dans une simplicité aussi lumineuse, poétique et indiscutable que le principe de Newton. Ariane Bavelier, Le Figaro
Yoann Bourgeois a rêvé cette plateforme volante et tournoyante, ce radeau des airs manipulé comme une marionnette à fils. Des ingénieurs, des scénographes, des techniciens hors pair l’ont réalisée. La prise de risque, la souplesse et la concentration des interprètes laissent bouche bée. Jean-Pierre Thibaudat, Rue 89
Au-delà de la prouesse technique, lorsque la fiction advient, mettant en scène des couples, un groupe en voie d’implosion ou le danger de la solitude, Celui qui tombe troque ses atours burlesques pour une gravité toute autre. Philippe Noisette, Les Inrockuptibles

saison 2015·16

durée 1h05 salle Jacques Audiberti
  • mardi 26 avril 2016 | 20h00
  • mercredi 27 avril 2016 | 20h30

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.