saison 2019·20

  • la porte à côté

Tout les oppose et pourtant... Le vieux schéma du couple remis au goût du jour grâce au charme et à la finesse de l’interprétation de Léa Drucker et d’Édouard Baer.

le grand succès de la saison 2013-14

la porte à côté

comédie

une pièce de Fabrice Roger-Lacan
mise en scène Bernard Murat

avec Édouard Baer, Léa Drucker
décors Nicolas Sire
musique Benjamin Murat
costumes Emmanuelle Youchnovski
lumières Laurent Castaingt
assistante à la mise en scène Léa Moussy
production Théâtre Édouard VII

tarif opéra-événements

spectacle organisé dans le cadre du Festival Les Nuits d'Antibes

l’histoire

Aimez-vous Bruckner ? Pas Elle, apparemment, qui sonne chez Lui pour que cesse ce raffut. D’entrée de jeu, le ton est donné, ces deux-là vont adorer se détester. Elle est psy, et plutôt carrée de caractère, Lui, d’un tempérament rêveur, travaille dans le yaourt industriel... Ils habitent le même palier mais vivent sur deux planètes différentes. Voisin, voisine, les occasions de se croiser ne manquent pas. Il arrive que le soleil ait rendez-vous avec la lune plus qu’à son tour. Au miroir de l’autre, entre deux prises de becs, ils vont apprendre à jauger leurs solitudes, leurs insuffisances, leurs préjugés. Si l’on devine tout de suite que ces voisins pas liés finiront à l’unisson, ce qui nous intéresse ce sont les ressorts de la mécanique amoureuse, les détails qui font mouche, les drames dont on peut rire et les répliques qui pourront servir une fois le théâtre fini.

ce qu’ils en pensent

Il y a une élégance dans ce spectacle, quelque chose qui échappe à la vraie vie bien que les personnages soient dans leur vérité. Cette distance fait le charme piquant de la pièce. Un théâtre de l’illusion qui prend résolument sa source dans la réalité et la réenchante. Philippe Tesson, Le Figaro Magazine
A-t-on déjà vu un couple de chien et chat aller si bien ensemble ? Jusqu’au bout ils alimentent le suspense voulu par l’auteur. Au-delà de la comédie, le spectacle offre une réflexion brillante sur la peur d’être seul, le besoin frénétique de vivre à deux, même si ça doit être l’enfer. L’amour est un diable qui frappe à la porte à côté. Philippe Chevillez, Les Échos

saison 2015·16

durée 1h15 salle Jacques Audiberti
  • mardi 22 mars 2016 | 20h00en plus
  • mercredi 23 mars 2016 | 20h30
  • jeudi 24 mars 2016 | 20h00

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.