saison 2019·20

  • petits crimes conjugaux

À travers une intrigue tortueuse et captivante, concoctée par Éric-Emmanuel Schmitt, Petits crimes conjugaux analyse la violence et la passion du couple soumis à la durée…

un thriller conjugal par Éric-Emmanuel Schmitt

petits crimes conjugaux

comédie dramatique

texte Éric-Emmanuel Schmitt
mise en scène Marianne Épin

avec Éric Savin et Marianne Épin
décor Sophie Jacob
lumières Pascal Noël
assistante à la mise en scène Juliette Épin
production de la Comédie de Picardie-Amiens
coproduction Volubile productions
avec le soutien de l’Espace Carpeaux-ville de Courbevoie

l’histoire

Conduit par une femme, un homme pénètre dans un appartement. Il est chez lui, mais ne reconnaît rien et a tout oublié de lui-même. Il rentre d’une semaine d’hôpital, amnésique à la suite d’un mystérieux accident. Lisa, sa femme depuis quinze ans, s’efforce de l’aider à recouvrer la mémoire, du moins le prétend-elle. Mais si elle mentait ?... Est-il bien un auteur de romans policier à succès ? A-t-il vraiment écrit Petits crimes conjugaux ?

ce qu’ils en disent

Je n’ai jamais compris à quel genre appartenait la vie conjugale. Tragédie ou comédie ? Ma seule certitude reste qu’elle appartient au genre dramatique… Il semblerait que le théâtre n’accepte les amants que débutants ou retraités, se bornant à présenter la naissance et le coma de l’amour, jamais sa vie même. Que deviennent Roméo et Juliette au bout de quinze ans ? Cette pièce m’aura beaucoup appris. En achevant Petits crimes conjugaux, j’avais l’impression d’apercevoir une réponse : et si l’amour commençait une fois qu’on n’est plus amoureux ? Éric-Emmanuel Schmitt

ce qu’ils en pensent

Pas très optimiste, Schmitt ! Mais non ! Cette comédie brillante à nuances graves, voire tragiques dans certains de ses aspects – l’alcool par exemple – analyse avec une férocité certaine les pièges qui enferment ce couple, tout couple peut-être… Armelle Héliot, Le Figaro

L’oeuvre est intelligente au point de donner au spectateur l’impression d’être lui-même intelligent. André Lafargue, Le Parisien

On aime cette oeuvre sans aucune retenue. La Marseillaise

rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du samedi 11 avril

saison 2014·15

durée 1h25 salle Pierre Vaneck
  • jeudi 9 avril 2015 | 20h30en plus
  • vendredi 10 avril 2015 | 21h00
  • samedi 11 avril 2015 | 17hen plus
  • samedi 11 avril 2015 | 21h00
  • dimanche 12 avril 2015 | 16h00

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.