alpenstock

alpenstock

risque d’avalanche
alpenstock

alpenstock

risque d’avalanche

l’histoire

Fritz et Grete forment un couple très propre sur lui : elle, parfaite ménagère, épouse soumise, lui, mari obsédé par la pureté, hostile à tout ce qui est étranger à ses traditions austro-hongroises. Leur vie bascule quand Grete achète un détergent au marché cosmopolite et se laisse séduire par Yosip, un bouillonnant balkano-carpato-transylvanien. Mais Fritz surprend leurs ébats et tue Yosip d’un coup d’alpenstock... Premier meurtre d’une longue série !

ce qu’ils en disent

J’ai eu envie de monter ce texte dès sa première lecture. Je connais peu d’auteurs contemporains capables de combiner la puissance comique et une prise directe avec notre monde. Je trouve cette pièce désopilante, parce qu’elle est impertinente, féroce, elle va trop loin, elle dépasse les bornes. Julien Duval, metteur en scène

ce qu’ils en pensent

Une réussite due à la mise en scène d’une implacable mécanique, « allegro furioso », de Julien Duval, en prise directe avec le texte « foudroyant » et féroce qui, de scène en scène, vous mène de plus en plus loin dans l’impertinence et le « politiquement incorrect ». Une heure de théâtre plus convaincante sur l’absurdité et la bêtise de la xénophobie et du racisme que de longs discours racoleurs. Nice-Matin
Au-delà de l’aspect indéniablement divertissant d’Alpenstock, l’excellente adaptation de Julien Duval pose ainsi la grave question de l’acceptation de l’autre. Le Dauphiné Libéré

rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation


du vendredi 16 janvier

2014
2015