saison 2019·20

  • golgota
  • golgota

Avec un sens pictural proche du sublime, Golgota mêle chants grégoriens, chevaux et flamenco.

dans l’arène mystique

golgota

théâtre équestre et flamenco

conception, scénographie et mise en scène Bartabas
chorégraphies et interprétation Andrés Marín et Bartabas

avec les chevaux Horizonte, Le Tintoret, Soutine, Zurbarán et l’âne Lautrec
musique Tomás Luis de Victoria, motets pour voix seule
chant (contre-ténor) Christophe Baska en alternance avec Cecil Gallois
cornet Adrien Mabire
luth Marc Wolff
comédien Pierre Estorges
costumes Sophie Manach et Yannick Laisné
accessoires Sébastien Puech
lumière Laurent Matignon
son Frédéric Prin
régie générale Mickaël Roth
régie lumière Jacques Grislin en alternance avec Gilles Thomain
assistante à la mise en scène Anne Perron
fabrication du décor Les Ateliers Jipanco
soins des chevaux Clémence Plesse, Sophie Guéritée
remerciements Emmanuelle Santini, Jean-Michel Verneiges, Anna Kozlovskaya
production Théâtre équestre Zingaro
coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy et La Bâtie-Festival de Genève dans le cadre du projet PACT, Théâtre du Rond-Point, Maison de la Culture d’Amiens.

l’histoire

C’est la rencontre de Bartabas le cavalier et d’Andrés Marín le chorégraphe et professeur de flamenco à Séville. Quatre chevaux et quelques autres animaux dansent sur la musique polyphonique espagnole du XVIe siècle et rejouent la Semaine sainte telle qu’on la célèbre lors des processions andalouses.

ce qu’ils en disent

Je me suis souvenu que Chagall voyait la Crucifixion comme un cirque. Je me suis souvenu aussi des messes dont le cérémonial m’a tant impressionné lorsque j’étais enfant. Je suis attaché à la tradition orale et Andrés Marín a baigné dans le flamenco, il ne l’a pas appris. Il est sa danse. Bartabas

ce qu’ils en pensent

Le spectacle se glisse entre Nuit obscure et Cantique spirituel, où Bartabas et Marín, littéralement possédé, mettent à l’épreuve la foi du spectateur en ce qui se déroule sous ses yeux. Les chevaux ajoutent une autre dimension celle d’un passage dans les paysages de la mort, de la grandeur, de la beauté, de la puissance. Ariane Bavelier, le Figaro

Golgota a été créé en étroite collaboration avec Andrés Marín. Il y est éblouissant dans un cadre de scène épousant les nuances de la peinture espagnole. Philippe Noisette, Les Echos Aujourd’hui, Golgota est un spectacle qui a la grâce parce qu’il est, au sens propre, une action de grâce. L’athée Bartabas y exprime sa reconnaissance à l’église de son enfance, à l’Espagne de sa jeunesse, à tout ce qui a fait de lui l’officiant silencieux d’une célébration dont le cheval est le dieu justicier et généreux. Jérôme Garcin, Le Nouvel Observateur

Un théâtre à nul autre pareil, porté par la prouesse du réglage et l’intensité de l’interprétation. Éric Dousset, Théâtral magazine


saison 2014·15

durée 1h15 salle Jacques Audiberti
  • vendredi 14 novembre 2014 | 20h30
  • samedi 15 novembre 2014 | 20h30
  • dimanche 16 novembre 2014 | 15h30
  • mardi 18 novembre 2014 | 20h00

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.