saison 2019·20

  • Le cavalier seul

Cinquante ans après sa création légendaire, Marcel Maréchal ramène Audiberti sur ses terres.

audiberti joue à domicile

le cavalier seul

épopée

de Jacques Audiberti mise en scène Marcel Maréchal avec Marina Vlady, Marcel Maréchal, Mathias Maréchal, Emmanuel Dechartre, Antony Cochin, Michel Demiautte… [distribution en cours] dramaturgie François Bourgeat assistant à la mise en scène Antony Cochin costumes Cidalia Da Costa éléments scéniques Thierry Good lumières Jean-Luc Chanonat production Compagnie Marcel Maréchal

l’histoire

“Je suis né à l’extrême rebord du xixe siècle. Je suis né en 1899. C’est donc entre la fin du xixe siècle et la Grande Guerre que j’ai fait d’humbles études au Collège d’Antibes.” raconte Audiberti. Pouvait-il imaginer que sur un autre rebord de siècle, le xxie, la grande salle de l’anthéa porterait son nom et mettrait à l’affiche l’une de ses pièces, créée en 1963 ? L’action de Cavalier seul se situe au cœur du xie siècle, au moment où le chevalier Mirtus part pour la croisade. Ce valeureux colosse provençal, doué d’une grande intelligence, prend tout le monde de vitesse et fait son entrée en solitaire à Byzance où règne l’autocrate Théopompe III et l’impératrice Zoé. Mirtus fascine et séduit la cour, au point qu’on songe à lui offrir l’Empire… Son extraordinaire parcours permet à Audiberti de faire jouer en toute liberté les oppositions fondatrices : la vie et la mort, le bien et le mal, le sublime et le grotesque, l’allégorie et l’histoire, l’amour vrai et les situations fausses. La langue seule sort victorieuse de ces tournois : grâce à elle, les contraires s’unissent, et le mal, par le jeu des mots, se change en bien.

ce qu’ils en disent

Remonter Le Cavalier seul, c’est pour moi revisiter entièrement une œuvre qui me hante depuis des décennies. Une œuvre qui ne ressemble à aucune autre, et de faire redécouvrir un poète, frère des Élisabéthains, qui se joue des conventions du langage avec un tel art du baroque qu’il faudrait inventer pour lui le mot “baroxysme” ! C’est raconter une histoire magnifique, à la fois grand roman d’aventures et quête mystique. Marcel Maréchal

ce qu’ils en pensent

Le Cavalier seul retrouve, dans son éblouissant délire verbal, le souffle des poètes visionnaires, des créateurs de mythes qui transfigurent la réalité en symboles. Louis Dandrel, Le Monde

Une confrontation passionnée entre l’Orient et l’Occident à travers la croisade solitaire d’un chevalier de langue d’oc jusqu’à Byzance et Jérusalem. Robert Kanters, L’Express

Une représentation en temps scolaire est également prévue pour ce spectacle

première saison 2013-14

durée 2h30 salle Jacques Audiberti
  • vendredi 16 mai 2014 | 20h30

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.