saison 2019·20

  • L'île de vénus

Dans la lignée des comédies théâtrales et filmiques du malentendu, une variation sur l’art d’aimer et l’art de ne pas aimer.

une île pour deux

l’île de vénus

comédie

texte de Gilles Costaz publié par l’Oeil du Prince mise en scène et scénographie Thierry Harcourt  assisté de Stéphanie Froeliger

avec Julie Debazac, Nicolas Vaude régie générale Gionata Mecchia créateur sonore Stéphane Neville lumières Jacques Rouveyrollis assisté de Jessica Duclos coproduction Alarica, En Votre Compagnie et anthéa, théâtre d’antibes avec le soutien de Fibros 

l’histoire

On s’ennuie fort sur une île déserte. C’est le sort de Roger, grand savant, acculé depuis des années à trouver chaque jour les moyens de sa survie, après un naufrage en solitaire. Pour s’occuper, il tente de créer un nouvel alphabet. Il a donné le nom de Vénus à cette île. Est-ce cette femme qui apparaît un jour dans ce faux paradis cerné par la mer ? Elle a en effet la splendeur de Vénus. Elle est belle, il est dans la force de l’âge. Ensemble, ils pourraient revivre l’histoire d’Adam et Eve, d’autant qu’ils parlent la même langue. Mais leurs caractères les opposent. Très vite, les deux robinsons ne peuvent plus se supporter. Il est très difficile de vivre à deux, sans s’aimer, sans se comprendre, sur une île déserte. Création Festival d’Avignon 2013.

ce qu’ils en disent

La rencontre de deux êtres vue par le prisme de l’absurde. Deux mondes qui n’ont d’autre choix que de se rencontrer. Et si nous jetions un homme, un savant, sur une île déserte et le laissions sans aucun repère intellectuel et scientifique ? Et si nous lui envoyions bien plus tard une femme, belle et dont le métier, et apparemment les seules préoccupations, sont d’être belle ? L’écriture incisive et joyeuse de Gilles Costaz nous permet de trouver dans cette fable résolument moderne tous nos stéréotypes bousculés. Lorsque nos protagonistes se retrouvent échoués et dépouillés de tout, comment alors vont-ils s’apprivoiser ? Le duo trouve toute sa complexité dans les talents unis de Nicolas Vaude et de Julie Debazac qui se délectent de ces mots et de ces situations rocambolesques et nous transportent de rire en rire à la réflexion. Trouver dans cette comédie grinçante le sens de la vérité, du rythme et de la question sans arrêt renouvelée, voilà mon challenge que je relève avec bonheur. Thierry Harcourt

première saison 2013-14

salle Pierre Vaneck
  • dimanche 9 février 2014 | 16h00
  • lundi 10 février 2014 | 20h30

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.