saison 2020·21

  • triptych

Le triptyque chorégraphique du célèbre collectif belge Peeping Tom fait évoluer les danseurs et danseuses dans des espaces clos où ils luttent pied à pied contre l’enfermement.

le grand retour des géniaux peeping tom, produits par l’opéra de paris et les plus grands théâtres d’europe

TRIPTYCH: THE MISSING DOOR, THE LOST ROOM AND THE HIDDEN FLOOR

danse

concept et mise en scène Gabriela Carrizo, Franck Chartier

performance Konan Dayot, Fons Dhossche, Lauren Langlois, Panos Malactos, Alejandro Moya, Fanny Sage, Eliana Stragapede, Wan-Lun Yu

assistance artistique Thomas Michaux
composition sonore et arrangements Raphaëlle Latini, Ismaël Colombani, Annalena Fröhlich, Louis-Clément Da Costa
conception lumières Tom Visser
costumes Gabriela Carrizo, Franck Chartier, Seoljin Kim, Yichun Liu, Louis-Clément Da Costa
conception décors Gabriela Carrizo, Justine Bougerol
chargé de production technique Pjotr Eijckenboom
chargé de tournées Thomas Michaux
chargée de production An Van Der Donckt
chargé de communication Sébastien Parizel
administratrice Veerle Mans

production Peeping Tom
coproduction Opéra National de Paris, Opéra de Lille, Tanz Köln, Göteborg Dance and Theatre Festival, Théâtre National Wallonie-Bruxelles, deSingel Anvers, GREC Festival de Barcelona, Festival Aperto / Fondazione I Teatri (Reggio Emilia), Torinodanza Festival / Teatro Stabile di Torino – Teatro Nazionale (Turin).
avec le soutien des autorités flamandes
distribution Frans Brood Productions

Triptych: The missing door, The lost room and The hidden floor est réalisé avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge.

l’histoire |

Dans The missing door, un homme qui va mourir livre un dernier combat avec le temps, l’espace et les absents qui ouvrent toutes les portes sauf la bonne... Prolongement de ce premier volet du triptyque, The lost room où l’on retrouve les danseurs sur un navire, lieu même du huis clos et de la liberté à reconquérir. The hidden floor poursuit cette thématique dans un lieu public abandonné et repris par la nature où des individus tentent de survivre et de s’échapper tandis que l’eau monte lentement…

ce qu’ils en pensent |

La force de chaque partie de la trilogie se trouve dans l’imprévisibilité permanente des événements. Les moments de surprise proviennent principalement de la danse – d’un langage de mouvement séduisant et irrésistible qui décrit une atmosphère extraordinairement accentuée de peurs psychiques primaires. Marcelle Schots, Tanz
Le suspense est parfait. La pièce entière est digne de la comparaison avec la série télévisée surréaliste Twin Peaks. Arjen van der Linden, De Volksbrant
Ces danseurs ont livré une performance incroyable. Avec leurs corps, ils défient les règles de la danse et les lois de la nature. L’humour, l’obscurité et la beauté coïncident à un degré superlatif. Ruben Brugman, Cultureel Persbureau
durée 1h40 salle Jacques Audiberti
  • samedi 23 janvier 2021 | 20h30
Vente à l'unité à partir
du samedi 26 septembre 2020 à 09h.
abonnez-vous en ligne

Bourse des spectateurs

La bourse des spectateurs est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.