le bac 68

le bac 68

les bonus de caubère
le bac 68

le bac 68

les bonus de caubère

l’histoire

En 1968, tout le monde n’a pas passé le baccalauréat mais Philippe Caubère s’est présenté et l’a réussi (de justesse...). On aurait tort de s’en plaindre car, depuis des années, le comédien raconte sa vie au public. Histoire dans l’histoire, digression dans l’autofiction théâtrale, ou parenthèse enchantée, ce spectacle transmet aux jeunes gens d’aujourd’hui le sel de 68, cette année pas comme les autres. Ils vont découvrir comment leurs parents, voire leurs grands-parents, ont passé une épreuve qui reste emblématique, au beau milieu d’événements historiques qui ont bouleversé la société occidentale. Et comme toujours, on rit beaucoup.

ce qu’ils en disent

Le Bac 68 pourra être aussi bien apprécié par ceux qui en auront suivi le récit principal tel qu’il est développé dans La Danse du Diable et qui seront curieux d’en découvrir un ressort caché, que par ceux qui n’auraient rien vu encore et que la perspective d’un spectacle plus court (1 heure 30 au lieu de 3) rassurerait pour une première prise de contact avec mon travail, mon œuvre, ou comme on dit : « mon univers » ! Philippe Caubère

rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du mercredi 3 février
2015
2016