saison 2018·19

  • le chant du cygne

Ce « chant du cygne » d’un vieux comédien n’a rien de crépusculaire, il est une plongée dans l’essence même du théâtre.

leçon de théâtre

le chant du cygne

théâtre
à voir avec les adolescents

texte Anton Tchekhov
création originale Robert Bouvier
avec Adrien Gygax, Roger Jendly
traduction André Markowicz,
Françoise Morvan
collaboration artistique Vincent Fontannaz
scénographie, costumes Catherine Rankl
musique originale Mirko Dallacasagrande
univers sonore Julien Baillod
création lumières Pascal Di Mito
création vidéo Alain Margot
régie générale Bastien Aubert
stagiaire régie plateau Baptiste Ebiner
coiffure, maquillageTalia Cresta
photographie Fabien Queloz

coproduction Compagnie du Passage, Théâtre de Carouge - Atelier de Genève
production déléguée Compagnie du Passage



l’histoire

Le vieil acteur Svetlovidov s’endort ivre dans sa loge, après un gala. Il sort de sa torpeur en pleine nuit et découvre qu’on l’a oublié : le voici enfermé dans le théâtre ! Mais un autre homme a lui aussi trouvé refuge pour la nuit dans une des loges. Les deux compères se retrouvent et se lancent dans une divagation sur les heures glorieuses du théâtre, de la carrière passée de Svetlovidov qui reprend une dernière fois les morceaux de bravoure qui firent son succès.

ce qu’ils en disent

Le théâtre nous renverra toujours à notre humanité et notre vie dans ce qu’elle a d’aléatoire, d’imprévisible, et de paradoxal. C’est pourquoi nous nous sommes amusés à multiplier sur scène les dérapages, les télescopages, les échappées rebelles dans la fantaisie, et les songes même s’ils peuvent rimer avec mensonges. Robert Bouvier

ce qu’ils en pensent

Un détournement de l’oeuvre inventif, astucieux et touchant. Roger Jendly se livre à une introspection à la fois cocasse et sensible. Robert Bouvier lui offre son grand rôle aux côtés du jeune Adrien Gygax qui confère au propos une aimable impertinence qui n’exclut pas la tendresse. Au contraire. Gilles Renault, Libération
Une fantaisie de tous les instants où les interrogations sérieuses se mêlent aux digressions loufoques. La mise en scène de Robert Bouvier regorge d’une joyeuse inventivité qui ne s’arrête pas au texte. Françoise Josse, Le Journal du Dimanche
Ce petit bijou nous fait comprendre comment ça marche, et avec quel art ! La fougue d’Adrien Gygax fait merveille face à l’expérience roublarde de Roger Jendly. Didier Delacroix, L’Express

rencontre avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation du vendredi 8 décembre

saison 2017·18

durée 1h15 salle Pierre Vaneck
  • mercredi 6 décembre 2017 | 21h00
  • vendredi 8 décembre 2017 | 21h00
  • samedi 9 décembre 2017 | 21h00en plus
Représentation scolaire :
  • jeudi 7 décembre 2017 | 14h30
téléchargez le dossier pédagogique

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.