saison 2018·19

  • CEUX QUI ERRENT NE SE TROMPENT PAS

S’inspirant de José Saramago, Maëlle Poésy et Kevin Keiss livrent une pièce de politique-fiction et questionnent la démocratie avec une cruelle lucidité.

grand succès d’avignon 2016

ceux qui errent ne se trompent pas

théâtre

texte Kevin Keiss en collaboration avec Maëlle Poésy
Texte édité aux éditions Actes Sud, juin 2016
d’après La Lucidité de José Saramago (© José Saramago, 2004, traduction de Geneviève Leibrich © Éditions du Seuil et Points, 2006)

mise en scène Maëlle Poésy
avec Olivia Dalric, Florence Janas, Marc Lamigeon, Sabine Moindrot, Cédric Simon, Grégoire Tachnakian

dramaturgie Kevin Keiss
scénographie Hélène Jourdan
création lumière Jérémie Papin
création son Samuel Favart Mikcha
création vidéo Victor Egea
costumes Camille Vallat
costumières Chantal Bachelier / Juliette Gaudel
construction Jordan Deloge

régie générale Géraud Breton
régie son (en alternance) Samuel Favart Mikcha / Mikael Kandelman
régie lumière Corentin Schricke
régie vidéo Pierre Mallaisé

production Compagnie Drôle de Bizarre (Crossroad)
coproduction Espace des Arts, scène nationale de Chalon-sur-Saône, Théâtre du Gymnase, Marseille / Théâtre Dijon-Bourgogne, centre dramatique national / Le Phénix, scène nationale de Valenciennes / Théâtre-Sénart, scène nationale / Théâtre de Sartrouville et des Yvelines, centre dramatique national / Le rive Gauche, Saint-Étienne du Rouvray
avec la participation artistique du Jeune Théâtre National
résidence à La Chartreuse - CNES de Villeneuve-lès-Avignon - à la Gare Franche, maison d’artistes, théâtre et curiosités
La compagnie Drôle de Bizarre est conventionnée par la Ville de Dijon
Maëlle Poésy est artiste associée au TDB – CDN de Dijon.

l’histoire

Alors que le gouvernement fête déjà sa victoire électorale, l’annonce de 83 % de votes blancs fait tout basculer dans l’inconnu. Que faire ? Comment réagir ? Est-ce une conspiration ? Une cellule de crise se met aussitôt en place, un responsable des services de la Vérité est nommé pour mener l’enquête. Les ministres s’affrontent dans la violence des décisions prises, le confort des hommes de pouvoir se lézarde sous une pluie diluvienne qui menace d’engloutir la scène.

ce qu’ils en disent

Qu’est-ce qui nous transforme ? Qu’est-ce qui induit nos choix ? Par le biais de cette métaphore c’est notre rapport au pouvoir que je souhaite interroger. Le contexte de la fiction, une crise démocratique sans précédent, et le parcours de notre commissaire nous permet d’aborder ce thème déjà présent dans les précédents spectacles de la compagnie : le chemin d’un homme vers sa conscience et son libre arbitre, par-delà les dogmatismes d’une société. Maëlle Poésy

ce qu’ils en pensent

Le spectacle de Maëlle Poésy et de Kevin Keiss est un manifeste kafkaïen totalement burlesque qui s’interroge sur la fragilité de notre système démocratique. On rit de toutes les situations dans cette satire où les images magnifiques de la scénographe Hélène Jourdan renforcent le côté fantastique des situations. Stéphane Capron, Sceneweb
C’est un conte philosophique, aventureux et impertinent, une suite logique et tonique au Candide inspiré de Voltaire, homme connu pour avoir empêché son époque de tourner en rond et avoir su pointer ses travers. Jean- Pierre Thibaudat, Médiapart
La bonne qualité d’ensemble de l’interprétation, l’écho permanent à la situation contemporaine, et cet espoir d’un pouvoir collectif suffisent à faire de ce spectacle une très bonne matière à rire et à réfléchir. Eric Demey, La Terrasse

saison 2017·18

durée 1h45 salle Jacques Audiberti
  • mardi 28 novembre 2017 | 20h00
  • mercredi 29 novembre 2017 | 20h30

Bourse d'échange de billets

La bourse d'échange est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.

Covoiturage

La bourse de covoiturage est actuellement fermée.
Elle sera disponible dès le début de saison.
Merci de votre compréhension.